PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr, coordonnateur de la Ccr.

La mairie de Yoff revient à la charge après les accusations de détournement formulées par le Parti rénovateur progressiste-Yeesal. Il est reproché à l’équipe municipale d’avoir «détourné» 28 des 200 millions francs Cfa destinés à l’aide aux populations vulnérables au Covid-19. Dans un communiqué, le premier adjoint au maire de Yoff souligne que les 200 millions représentent un budget prévisionnel. «(…) Il est important de préciser que ce budget traduit la volonté politique de la mairie de Yoff. Cependant, son exécution dépend de la perception et de son pouvoir de paiement. Pouvoir de paiement qui, à son tour, dépend du recouvrement des recettes. Un recouvrement qui se poursuit, d’où le gap noté entre la somme prévisionnelle et celle disponible», justifie Abdou Nar Mbengue qui a déjà saisi la justice pour trancher cette affaire.
A l’endroit des plaignants, l’adjoint de Abdoulaye Diouf Sarr précise que le «téléthon a mobilisé 8 millions et non 200 millions comme avancé». M. Mbengue d’ajouter : «Sur la question du téléthon, une petite genèse s’impose. Ce projet était une initiative de la télé locale Yoff Mbollo Tv, qui a tenu à y associer la mairie de Yoff, l’Apecsy et l’imam ratib de Yoff. Toutes ces entités ont envoyé leurs représentants. Comme tout téléthon, celui-ci s’est déroulé sous le contrôle d’un huissier de justice payé par l’Apecsy (Association pour la promotion économique, sociale et culturelle de Yoff, Ndlr) pour assurer la transparence. A la fin du téléthon, il a été récolté 8 millions 144 mille 500 francs Cfa.» Pour «éviter tout amalgame», la mairie de Yoff a donc décidé de laisser le soin à l’Apecsy de «gérer l’ensemble des fonds de ce téléthon». Par conséquent, précise M. Mben­gue, «aucun sou émanant de ce téléthon n’a été reçu par l’autorité municipale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here