PARTAGER

L’affaire du présumé vol au Café de Rome a connu, hier, une issue heureuse pour les prévenus. Ces derniers ont été tous renvoyés des fins de la poursuite par le Tribunal des flagrants délits de Dakar. La partie civile a aussi été déboutée par le tribunal. Ainsi, Aminata Faye, Fatou Thiam, Khady Diouf, Odile Gomis, Mariétou Diawara, Aminata Dabo, Cheikh Sadibou Tamba, Waly Séne, Alioune Diamanka, Amadou Diao Diallo, Marie Niang, Collete Ndoffe Faye sont donc libres comme l’air.
Mais l’affaire peut ne pas s’arrêter à ce niveau. Les relaxés pour «laver leur honneur» peuvent retourner la plainte contre la partie civile pour dénonciation calomnieuse. Mais cela suppose que la condamnation soit  définitive. Autrement dit, cela est possible au-delà d’un délai d’un mois si la partie civile n’interjette pas appel entre temps. «On n’exclut aucune éventualité», nous a confié un des avocats de la défense sous couvert de l’anonymat. Les 12 agents du Café de Rome étaient poursuivis pour «association de malfaiteurs» et «abus de confiance» portant sur un présumé préjudice de plus de 20 millions de francs Cfa.

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here