PARTAGER

Le ministère de l’Ensei­gne­ment supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) a re­nou­velé «sa disposition à apurer intégralement le reliquat de la dette due aux Établissements privés d’enseignement supérieur (Epes), pour l’année académique 2017-2018, au plus tard le 31 décembre 2019», a appris l’Aps, mercredi.
«Le Mesri renouvelle sa disposition à apurer intégralement le reliquat de la dette due aux Établissements privés d’enseignement supérieur (Epes), pour l’année académique 2017-2018, au plus tard le 31 décembre 2019», indique un communiqué transmis à l’Aps. Selon la même source, cette décision a été prise lors d’une rencontre tenue le mardi 15 octobre dernier à Dakar, entre des représentants du Mesri et le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (Cudopes).
La réunion a été présidée par le directeur de cabinet du Mesri, précise le communiqué, soulignant que «la rencontre s’est tenue dans une bonne atmosphère». Le texte indique qu’à cette occasion, le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a rappelé que les deux piliers essentiels du secteur sont constitués de l’enseignement supérieur public et l’enseignement supérieur privé. Il a renouvelé l’engagement de son département «à travailler avec et sur l’enseignement privé, en accompagnant les Epes». Il a aussi assuré que le Mesri va continuer à prendre en charge le coût de la formation des étudiants déjà orientés dans les Epes par l’Etat du Sénégal.
Les représentants des établissements privés d’enseignement su­pé­rieur, notamment le coordonnateur et le chargé de la communication du cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sé­né­gal, en ont pris acte et se sont félicités de l’esprit de dépassement qui a prévalu lors de cette rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here