PARTAGER

Après Thiès, Saint-Louis a abrité la deuxième édition de la Journée nationale de la calebasse de solidarité (Jncs). Une activité déroulée par le Réseau national des organisations de lutte contre la soudure et l’endettement (Renolse) au profit des femmes en particulier, avec pour objectif de les aider à s’autonomiser, à faire face aux difficultés de la vie. Portée par ledit réseau, cette journée est un prétexte pour partager la stratégie de la Calebasse de solidarité et de la diffuser au grand public. «C’est également une occasion de sensibiliser le public sur le rôle et les effets de la calebasse qui est l’une des stratégies phare des organisations partenaires du principal bailleur, Carène Suisse», a fait savoir Yaram Fall, présidente du Conseil d’administration dudit réseau qui s’exprimait lors de la cérémonie officielle de la deuxième édition. Selon M. Fall, l’initiative est locale et très originale, permettant aux bénéficiaires d’accéder à des crédits afin de faire face à leurs difficultés, surtout dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche pendant la «saison morte», période pendant laquelle les activités économiques génératrices de revenus qui permettaient aux femmes de subvenir à leurs besoins primaires sont au ralenti. Yaram Fall explique ainsi que plus de 1 000 calebasses ont été installées au profit de 47 mille 670 personnes qui ont bénéficié de 13 mille 702 crédits grâce à une manne financière de plus de 250 millions de francs Cfa, mobilisés dans 9 régions du pays. Pour Mme Sène Arame Top, directrice de l’Encadrement et de l’économie solidaire au ministère de l’Economie solidarité et de la microfinance, les calebasses de solidarité entrent en droite ligne avec la politique de l’économie solidaire. Elle souligne que les initiatives en économie solidaire ont toujours été développées au Sénégal, mais que c’est récemment que le chef de l’Etat a institué un ministère de l’Economie solidaire. Saluant la forte mobilisation des femmes, elle a souligné que cette activité touche pratiquement tous les domaines (santé, éducation, économie) et doit par conséquent être vulgarisée dans tout le pays. Selon les informations fournies par la présidente de son Conseil d’administration, le Renolse est composé de treize organisations partenaires d’action de Carême Suisse au Sénégal. Sa mission est de renforcer la collaboration entre les organisations membres et les autorités administratives et de promouvoir l’institutionnalisation de l’approche auto-promotion développée par le Pro­gramme soudure-endettement. Son objectif est de développer le plaidoyer et le lobbying au niveau des partenaires et décideurs, de capitaliser et de mettre en commun des connaissances sur les approches méthodologiques et les résultats sur les thématiques du travail. Les treize organisations partenaires sont dans plus de 314 villages et quartiers du pays et touchent plus de 300 mille personnes.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here