PARTAGER

La deuxième étape de la visite du ministre de la Culture et de la communication dans la région de Kédougou ce vendredi a été le village communautaire de Bandafassi. L’espace multimédia abritant la radio communautaire et le centre multimédias et production, le bloc administratif qui avaient été consumés par les flammes il y a quelques mois, seront réhabilités. Le ministre de la culture et de la communication en collaboration avec la mairie de Bandafassi a très vite pris des engagements pour réhabiliter la salle de réunion et les locaux de la radio communautaire. «La région de Kédougou est une priorité, nous venons de visiter le village communautaire de Bandafassi, c’est pour voir les dégâts du sinistre qui a affecté ce lieu et les solutions qu’on peut apporter», a martelé Abdoulaye Diop. Dans l’après-midi M. Diop a rencontré les acteurs culturels de la région qui ont tous évoqué des besoins en formation mais aussi en financement pour assurer leurs activités à savoir l’Association des minorités éthniques (Ame), les acteurs de la tripartite, les acteurs des cultures urbaines et les ressortissants de la Casamance. Le besoin le plus crucial émis par le président des acteurs culturels, Jean Salif Diallo, c’est l’enrôlement à la Cmu. Au total sur plus de 400 membres de l’association, peu de gens en bénéficiaient. Mais, le ministre leur a promis séance tenante d’enrôler 300 membres. Une initiative fortement salué par les acteurs culturels. M. Diop a recommandé aux acteurs d’être unis et de créer un seul festival annuel qu’il pourra financer et même se déplacer pour participer à l’événement. Le ministre, conscient de la richesse culturelle de Kédougou, qui mérite un appui considérable, a montré tout l’engagement de son département à rehausser le plateau technique culturel pour rendre la région attractive par rapport aux autres pays de la sous région. D’ après le ministre, la culture a aussi un caractère socio-économique rentable pour le développement de notre pays, déjà envié à travers le monde par sa culture. Aupa­ravant le ministre Abdoulaye Diop a visité le chantier du centre culturel régional en construction depuis deux ans. L’état d’avancement des travaux du centre n’a pas répondu aux attentes du ministre qui a ordonné aux entrepreneurs de travailler dans les délais en collaboration avec son cabinet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here