PARTAGER

Le ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale a présidé hier deux Crd à Tamba et Kédougou. Dans les régions comme Tamba, tout reste encore prioritaire même si on rêve d’émergence depuis 7 ans.

Mansour Faye a présidé hier, après Kédougou dans la même journée, un Crd à Tambacounda pour expliquer les priorités de son département. «Il s’agit de faire de la concertation avec les acteurs locaux la base de mes actions. Et pour cela, trois objectifs sont recherchés. Premièrement, il s’agit de présenter la structure de mon nouveau département, son orientation et ses différentes missions. L’autre objectif est de faire la présentation des réalisations des différents programmes avec les projets en cours. Enfin, écouter et recueillir les attentes des communautés afin de pouvoir mieux amorcer les missions qui lui sont assignées et réajuster, au besoin, certaines interventions», décline le ministère du Développement communautaire. Il s’agit d’un département stratégique qui polarise l’ensemble des programmes sociaux dans le développement communautaire.
Dans cette région, les populations réclament davantage d’équité sociale. Dans son discours, le gouverneur de Tambacounda, Mamadou Omar Baldé, s’est fait écho des revendications des Tambacoundois qui réclament une discrimination. «Tamba­counda est la seule parmi les 14 régions que compte le pays à faire frontière avec 4 pays et elle regorge de beaucoup de potentialités qui n’attendent qu’à être exploitées au grand bénéfice des populations. Tambacounda connaît beaucoup de retards et ils doivent être rattrapés dans beaucoup de domaines. Il faut corriger les déséquilibres et rétablir l’équité sociale dont prône le chef de l’Etat», insiste M. Baldé. La réponse de Mansour Faye va-t-elle redonner le sourire aux populations ? «Je voudrais vous rassurer. Beaucoup d’efforts sont en train d’être faits. Si je suis là, c’est pour qu’on discute et voit ensemble comment repartir sur de nouvelles bases. Avec les projets et programmes relevant de mon département, beaucoup de réalisations vont être apportées à la région. Aux trois autres départements de la région non bénéficiaires des 12,5 km de route alloués à la seule commune de Tamba, je promets à chacun quelques linéaires. J’en prends l’engagement sur moi et je vous promets de faire tout mon possible pour que vos localités bénéficient chacune de quelques linéaires.»
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here