PARTAGER

Engie veut accompagner la politique énergétique du Sénégal. Pour cela, ce groupe industriel énergétique français a signé un accord de partenariat avec l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner).

Engie et l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner) du Sénégal ont procédé à la signature d’un partenariat relatif à l’accélération du développement des énergies renouvelables dans le pays. Le premier volet de cet accord porte sur le développement de l’énergie solaire à destination des particuliers en logements collectifs ou individuels. L’objectif visé, selon un communiqué «est d’étudier le déploiement, dans un premier temps, de ces solutions auprès de 11 mille ménages de la ville de Dakar et de sa banlieue. Un accent sera mis sur les panneaux solaires photovoltaïques pour la production d’électricité et les chauffe-eaux solaires pour la production d’eau chaude». Le document note aussi, que l’Aner et ce groupe industriel énergétique français «étudieront en­semble les solutions de financement de ces équipements pour faciliter leur déploiement au­près des clients.
En­gie s’engage également, dans cet accord à développer des contrats de performances énergétiques (Cpe) auprès des opérateurs industriels et du secteur tertiaire des grandes agglomérations du Sénégal. L’objectif est de réduire la consommation énergétique des sites et de contribuer à l’équilibre du système électrique sénégalais. Engie adaptera au Sénégal, le concept de Cpe qu’il a déployé depuis de nombreuses années sur l’ensemble de ses marchés de clients industriels et grands tertiaires partout dans le monde».
Le dernier volet de cet accord, lit-on dans le communiqué, «porte sur la participation d’En­gie à  un «cluster industriel» pour promouvoir les énergies renouvelables, notamment via des actions de formation professionnelle et d’un renforcement du tissu industriel local».
Pour rappel, «Engie est également présent au Sénégal, via le projet Ter Dakar (Train express régional) en partenariat avec Thales pour la partie conception et réalisation des infrastructures et systèmes pour un contrat d’un montant de 225 millions d’euros. Le groupe est aussi présent avec le projet Senergy. Il s’agit d’une centrale photovoltaïque de 30 Mw située dans la ville de Santiou Mekhé dont la mise en service est prévue en mars 2017».
 dialigue@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Salut je m’appelle ahmadou ka je suis étudiant à l’Université de shibaura Institute of technology dans le domaine des supraconducteurs c’est à dire comment conduire le courant électrique sans perte d’énergie en utilisant les fils supraconducteurs. En effet j’aimerais visiter votre entreprise pour cela j’aurais besoin une lettre d’acceptation écrit en anglais pour avoir une autorisation de mon université. De plus vous avoir des partenaires japonaises dans ce domaine. Je suis Sénégalais je veux servir mon pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here