PARTAGER

En début d’année, le monde se dirigeait à grands pas vers une confrontation à large échelle. Trump comparaît son bouton nucléaire avec celui du «Petit gros» nord-coréen, comme il l’appelait. Et ce dernier traitait l’Américain de «Vieux fou». Ces deux-là ont décidé de se rencontrer au mois de mai et d’échanger. On ne sait pas ce qu’il en ressortira, mais ce ne sera pas pire que des échanges par tweets interposés. D’ailleurs, ils peuvent s’inspirer du Kenya, où les deux adversaires héréditaires ont décidé de se serrer la main et de faire la paix. Exemple à suivre pour les autres pays africains en conflit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here