PARTAGER

L’ambassade d’Italie et  l’Institut culturel italien à Dakar ont présenté vendredi dernier au Musée des civilisations noires, une sélection de 12 œuvres appartenant à la «Collezione Farnesina». Cette exposition a pour but de donner au public sénégalais une perspective de ce que la scène artistique italienne contemporaine peut offrir, allant de la photographie de grands maitres, tels Grabriele Basilico et Mimmo Jodice, au groupe d’école romaine et à de grands innovateurs comme Luigi  Ontani.

C’est une grande chance pour les amateurs d’art qui ont effectué le déplacement au Musée des civilisations noires de Dakar lors de l’exposition de 12 œuvres de la Collezionze Farnesina. Il s’agit d’une collection d’œuvres d’art contemporain en exposition permanente au Palais de  la Farnesina, siège du ministère italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale. Des œuvres que seul un public restreint avait l’occasion de voir.  Au total, 488 œuvres d’art contemporain sont exposées dans ce palais. «C’est  Angéla Tecce, la commissaire de l’exposition, une experte d’art italien, qui en a choisi 12 œuvres pour représenter les différents courants qu’il y a maintenant  en Italie », informe Cristina Di Giorgio, directrice de l’Institut culturel italien. Ces œuvres suggèrent une quête de qualité inhérente à l’esthétique. «Cette première exposition non africaine nous vient de l’Italie, pays de la renaissance…Nous sommes heureux de recevoir les grands peintres de la renaissance. Nous voulons que le monde soit dans le temps de l’Afrique. Parce que tout le monde est d’accord qu’aujourd’hui, pour l’Afrique, c’est sur sa génération, ses ressources qu’il faut s’appuyer pour repérer notre identité», déclare le directeur du musée, M. Hamady Bocoum, lors de son allocution avant de passer la parole à l’ambassadeur d’Italie au Sénégal. Ce dernier renseigne «que l’on aura la possibilité d’avoir en exposition ces 12 pièces jusqu’au 13 juillet». Pour Francesco Paolo Venier, cet évènement regroupe trois éléments importants. «L’impor­tance de Dakar dans les rendez-vous culturels internationaux, la hauteur des relations entre le Sénégal et l’Italie et enfin, le Musée des civilisations noires de Dakar auquel nous sommes vraiment fiers de pouvoir nous fier, un musée qui veut être une fenêtre du Sénégal sur le monde et fenêtre du monde par le Sénégal.»
La collection de la Collezionze Farnesina a été fondée en 2000 et témoigne de l’intérêt stratégique de l’Italie pour la politique culturelle, notamment à travers la promotion de l’art contemporain dans toutes ses formes. Partant d’un premier important noyau d’acquisitions au cours des années 50 et 60, la collection rassemble aujourd’hui presque 500 œuvres  de haute signification pour l’histoire de l’art italien du XXe siècle. L’Institut culturel Italien  n’est pas encore ouvert mais travaille avec l’ambassade d’Italie pour les évènements culturels dans le programme «Italia culture Africa 2019». Un programme promu par le ministère des Affaires étrangères italien pour un dialogue entre l’Italie et l’Afrique subsaharienne. Beaucoup d’évènements culturels seront organisés. Il y aura du théâtre, de la danse, du cinéma, des échanges et des expositions d’art. La sélection de la  Collezionze Farnesina va faire le tour du monde. Elle était à New Dehli en Inde. Après Dakar, elle sera à Lisbonne au Portugal.
 Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here