PARTAGER

La formation politique qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 suit sa logique de boycotter le dialogue national. Selon Dakarcatu,  le Parti démocratique Sénégal (Pds) avait  mis sur la table un certain nombre d’exigences devant faciliter sa participation à ce dialogue. Qui aura lieu ce 28 mai 2019.

Des exigences contenues dans un communiqué diffusé sur ce site le 9 Mai dernier. Mais malgré qu’une carte d’invitation ait été envoyée au secrétaire général du Pds, Me Abdoulaye Wade, « aucun écho de Macky Sall par rapport à ces exigences posées » n’est parvenu au parti libéral. Par conséquent, le Pds « maintien sa position ».

Le Pds est membre du Front de résistance national. Ce dernier qui s’est fait marqué par ses absences aux réunions préparatoires a finalement accepté de rejoindre la mouvance présidentielle autour d’une table. Il avait, entre autres, exigé qu’une personnalité soit nommée pour conduire le dialogue national. Une exigence qui a été satisfaite par le Chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here