PARTAGER

Le Président Macky Sall est disposé à régler le problème des sénégalais. Les résultats issus du dialogue national seront appliqués. Une promesse qui s’aligne sur la principale revendication de l’opposition.

« Une fois le dialogue national terminé j’appliquerai, soyez en rassurer pour vu que les résultats soient bénéfiques pour le Sénégal. il n y a plus d’enjeux pour moi, il y aura de la transparence. Je reste ouvert, disponible et engagé sans réserve pour accompagner le dialogue national. Le Sénégal est un modèle dans le monde » a déclaré en guise de clôture de la cérémonie d’ouverture du dialogue nationale ce 28 mai 2019.

A cet effet, Farama Ibrahima Sagna, désigné pour diriger le dialogue national, va travailler avec un comité composé comme suit : « Le pouvoir public aura 5 représentants, tout comme la  majorité, l’opposition 5, les non alignés, la société civile, les chefs religieux, les organisations faîtières, et les syndicats. Le secteur privé, les élus et les chefs coutumiers auront chacun. Les organisations de la jeunesse auront 2 représentants. Ils ont 15 jours pour envoyer leurs représentants à Famara Ibrahima Sagna.

Macky Sall a aussi appelé la société civile et l’opposition à intégrer le Cos-préto-gaz pour marquer son intention de « développer le Sénégal ». D’après Macky Sall, « le Sénégal devient exportateur de pétrole. Si on n’y prend garde, on aura une main étrangère pour nous diviser. On doit voir comment distribuer équitablement les retombées des hydrocarbures. C’est pourquoi j’invite la société civile et l’opposition à siéger au Cos préto-gaz« .

Macky Sall a instruit le gouvernement de « régler définitivement le problème des enfants de la rue qui sont différents des Talibés. Il faut répertorier les daaras pour que l’Etat les aide« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here