PARTAGER

Le désaccord entre les parties sur le destinataire du rapport du Cadre chargé du dialogue politique (Ccdp) a dû décaler les discussions sur les termes de référence. Particulièrement le point relatif à la tenue des Locales à date échue ou un éventuel report. Lors de la rencontre d’hier, les pôles de la majorité, de l’opposition et des non-alignés se sont accordés sur les «objectifs spécifiques» du dialogue politique. Une «avancée» appréciée à sa juste valeur par le plénipotentiaire du pôle des non-alignés. «Normalement à partir de mardi, nous devrions entrer dans le vif du sujet en essayant de dégager un ordre de priorités des termes de référence», a dit Déthié Faye. Si les élections n’ont pas été à l’ordre du jour, la faisabilité devrait être un des premiers sinon le premier point mardi. «Est-ce que nous sommes dans les conditions de faire les modifications nécessaires à la bonne tenue des élections à date échue ? Si éventuellement il y avait des obstacles,  nous apprécierions. Peut-être, nous pourrions parvenir à un consensus sur la question», a ajouté M. Faye. Le Ccdp est dirigé par le Général Mamadou Niang, assisté de trois 3 assesseurs. Il regroupe les représentants des partis politiques légalement constitués, des organes de contrôle et de suivi des élections (Cena et Cnra), des membres de la Société civile (Cosce et Pacte) et des représentants de l’Administration.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here