PARTAGER

On peut ne pas s’aimer, avoir des idées totalement opposées, et néanmoins, échanger de manière civilisée, et sans invectives. Parce que, malgré tout, on a tous le même amour du même pays, et que l’on ne cherche que son bien. On en a vu hier une illustration lors du débat présidentiel en France, du moins pour ceux qui ont regardé la télévision française. Et cela n’est pas une prouesse. Si au Sénégal,  pays de la parole par excellence, on cessait  de se voir en ennemis et de n’échanger que des invectives par presse interposée,  rien ne dit que nos politiciens ne feraient pas autant. Pour notre émergence véritable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here