PARTAGER

Le ministre de la Santé et de l’action sociale compte prôner l’excellence chez les travailleurs de la santé, à l’image de ce qui se fait dans l’enseignement, avec un prix dédié. Abdoulaye Diouf Sarr en a fait l’annonce jeudi lors de sa visite du Pôle mère-enfant de Diamniadio. «Le président de la République m’a demandé de mettre en place un mécanisme national pour évaluer et motiver les agents les plus performants du système de santé (…). Dès la semaine prochaine, l’idée de pilotage national sera mise en place», a dit Diouf Sarr. Il a fait savoir que cette mesure entre dans le cadre de la politique de motivation et de renforcement, mais aussi de fidélisation du personnel soignant. «Quand on forme un agent qui atteint sa vitesse de croisière et que pour un problème de non motivation on le perd, la courbe d’expérience va être relancée. Et avant d’arriver à un niveau optimal, son remplaçant peut repartir», a-t-il posé. Il répète ainsi la mesure phare prise en Conseil des ministres mercredi durant lequel le chef de l’Etat a décidé de «mettre en place un mécanisme d’évaluation et de motivation des agents productifs et performants du secteur».
Venu constater l’état d’avancement du chantier du Pôle mère-enfant, fruit de la coopération sino-sénégalaise, M. Sarr a salué le processus de réalisation de l’infrastructure érigée dans l’enceinte de l’Hôpital pour enfant de Diamniadio (Hed). «Le chantier se déroule très bien et dans les délais prescrits. La partie chinoise va nous remettre les clés en novembre et l’inauguration va se faire en janvier 2020. Nous allons voir comment caler la date dans l’agenda du président de la République pour qu’il vienne personnellement l’inaugurer», a révélé le ministre de la Santé. La situation de l’Hed a fait l’objet d’une séance de travail entre le ministre et le personnel de la structure. «Il y a des choses à régler, surtout sur le plan logistique. C’est pour cela que nous avons tenu une séance de travail avec l’hôpital dans le cadre d’un réaménagement cette semaine pour voir comment trouver une solution d’urgence afin de régler les contraintes au plan technique et financier, mais aussi au plan logistique», a fait savoir le ministre, soutenant que la solution est structurelle et sera prise en compte dans le budget 2020.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here