PARTAGER

Le président de la République, Macky Sall, a procédé hier à l’inauguration du Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers de la mécanique et des engins motorisés (Csfp-Mem) et de l’unité de formation professionnelle aux métiers de la maîtrise énergétique sis à Diamniadio.

Le Plan Sénégal émergent n’est pas «une formulation conceptuelle dans le vide». Il est plutôt une «véritable articulation entre le concept et sa traduction par des actes concrets à travers des infrastructures et des programmes». C’est ainsi que s’est exprimé hier Macky Sall à Diamniadio, lors de l’inauguration du Centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers de la mécanique et des engins motorisés (Csfp-Mem) et de l’unité de formation professionnelle aux métiers de la maîtrise énergétique. «L’apprentis­sage aux métiers par la formation professionnelle est une composante essentielle du Pse en son Axe 2, dédié à la valorisation du capital humain», a relevé le Président Sall, avant de poursuivre : «Quand nous parlons de valorisation du capital humain, voilà ce que nous voulons réaliser, voilà le contenu qui fait la vision, la force et la vigueur du Pse. C’est tout le sens de ce centre que nous inaugurons (…). Les secteurs du Btp, de la mécanique et de la maîtrise énergétique constituent de puissants leviers dans la transformation structurelle de notre économie qui sous-tend le Pse». «Le centre que je viens de visiter dispose des équipements les plus modernes et va relever la qualité de nos ressources humaines», a rajouté Sall. D’une valeur de 3 milliards 571 millions de francs Cfa, le Csfp-Mem va commencer ses activités cette année et va recevoir une première vague de 674 pensionnaires dans des métiers tels que la mécanique automobile, la carrosserie peinture, la climatisation, l’électronique… Le président de la République est revenu dans son allocution sur la préciosité du partenariat public-privé dans le secteur de la formation professionnelle. «Même dans les économies les plus prospères, l’Etat ne peut pas à lui seul tout faire en matière de formation professionnelle et technique. La contribution du secteur privé est essentielle», a dit le Président Macky Sall, remerciant dans le sillage les branches professionnelles de l’auto et des Btp et l’Agence française de développement (Afd).
«Ce centre est une solution d’avenir pour les jeunes et les entreprises du pays dans leurs défis de compétitivité. Il va permettre plus d’employabilité pour les jeunes et plus de productivité pour les entreprises», a d’ailleurs estimé Laurence Hart, directrice de l’Afd, tout en promettant le soutien de sa structure pour d’autres actions dans ce secteur.
Sous ce registre, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs autres réalisations dont la construction (en cours) de trois autres centres sectoriels sur le site de Diamniadio. Ils concernent les secteurs entrepreneuriat, tourisme-hôtellerie et aviculture. «A cela s’ajoutera un centre dédié aux métiers du pétrole et du gaz à Diamniadio, un autre centre pour les métiers du cuir et des peaux à Mékhé dans le cadre du projet de développement des compétences et de l’entrepreneuriat des jeunes d’un coût global de 12 milliards de francs Cfa. Il y a aussi un centre de technologies de l’information et de la communication pour un montant de 20 milliards de francs Cfa», a avancé Macky Sall.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here