PARTAGER

Momar Bâ, Directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des parcs industriels (Aprosi), a tracé les contours de ce que devrait être à terme la plateforme industrielle de Diamniadio.

La plateforme industrielle de Diamniadio se veut une entité où l’activité industrielle et le respect des normes de l’environnement vont être parfaitement conciliés. Mettant à profit la visite des participants de la conférence régionale sur l’économie circulaire et l’industrie verte, Momar Bâ, Directeur général de l’agence d’aménagement et de promotion des parcs industriels (Aprosi), a tracé les contours de ce que devrait être à terme la plateforme industrielle de Diamniadio. «Aujourd’hui plusieurs entreprises se sont installées et nous avons aussi pas moins de 114 réservations. Nous nous inscrivons entièrement à l’éco parc industriel. Il y a le centre d’épuration  et nous espérons que le reste va suivre», a-t-il fait savoir tout en listant au ministre Moustapha Diop, qui a guidé la visite de mardi, les éléments manquants. «Monsieur le ministre, nous sollicitons le financement pour tout ce qui est indispensable à l’éco parc à savoir le solaire, le recyclage des déchets et l’appui technique», a-t-il dit à ce propos. Une délégation, composée entre autres de membres de l’union européenne et d’entrepreneurs européens, a visité le parc industriel de Diamniadio.
«J’ai été impressionné par les installations, par les principes de soutenabilité qu’offre le parc. J’ai  été impressionné aussi qu’il y ait des emplois locaux et qu’il y ait des possibilités de créer de la richesse de façon compatible avec l’environnement», a annoncé au terme de la visite, Daniel Calleja, directeur général de la commission de l’environnement de l’Union européenne. «Nous nous félicitons des efforts du Sénégal pour promouvoir l’économie circulaire. L’économie verte c’est notre avenir et nous pensons qu’il faut travailler dans cette direction. L’Ue est prête à soutenir», a-t-il poursuivi tout en espérant une présence plus marquée des entreprises européennes dans le parc de Diamniadio.  «J’ai vu beaucoup d’entreprises chinoises, je veux d’autres entreprises des autres régions du monde. Je suis venu avec une délégation d’entreprises européennes. Alors je m’adresse maintenant aux entreprises européennes. Il y a  beaucoup d’espaces à offrir ici. Venez, je veux que la prochaine fois qu’on vienne ici qu’il y ait aussi beaucoup d’entreprises», a-t-il exhorté en faisant savoir que dans la délégation figurent «37 entreprises de 10 pays d’Europe».  La conférence de haut niveau sur l’économie circulaire et l’industrie verte s’est tenue du 22 au 23 juillet à Diamniadio. L’ambassadrice de l’Ue, Irène Mingasson, le représentant de l’Onudi, Christophe Yvetot, le ministre du Déve­loppement industriel  et des Pme, Moustapha Diop, ainsi que le ministre nigérien de l’Envi­ronnement, ALmoustapha Garbal, ont participé aux travaux dont la finalité est de faire bénéficier  les pays ouest-africains des bonnes pratiques en matière d’économie circulaire et d’industrie verte.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here