PARTAGER

Yaxam Mbaye va-t-il retirer sa plainte contre Cissé Lô ? C’est, entre autres, ce que sollicite Marième Badiane. La présidente des femmes de Bby, qui tente de recoller les morceaux, a aussi échangé avec Aymérou Gningue.

Moustapha Cissé Lô a été exclu de l’Alliance pour la République et du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar.
Mais des prolongations se jouent pourtant pour recoller les morceaux déjà cassés et que beaucoup estiment irrécupérables. En effet, selon Adji Mergane Kanouté, la présidente des femmes de la majorité présidentielle, est en train de mener une médiation. Ndèye Marième Badiane a même échangé, dans ce sens, avec
Yaxam Mbaye pour lui demander de retirer sa plainte contre
Moustapha Cissé Lô. Dans la même logique d’apaisement, celle qui est surnommée la «mère du parti» a également prié le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar, Aymérou Gningue,
de revenir à de meilleurs sentiments. Cette médiation semble
complexe parce que les personnalités citées se sont senties
«humiliées et diffamées». Mais si la ministre d’Etat s’est engagée dans cette tâche, c’est, soutient Mme Kanouté, parce qu’en tant que membres fondateurs de l’Apr, l’ancienne présidente des femmes du parti présidentiel et l’ancien président du groupe parlementaire de la Cedeao entretiennent des «liens d’amitié très forts». «On est en politique, c’est une addition et non une soustraction.
Donc, nonobstant les accusations graves de Cissé Lô contre
de hauts responsables du parti présidentiel, tout est possible.
Espérons que la démarche de Marième Badiane aboutira à une issue heureuse», a déclaré la présidente de l’Uds/A.

Adji Mergane Kanouté et le soutien à la Première dame
Mais Mme Badiane aura aussi à voir la Première Dame dont le
nom a été cité dans cet audio de Moustapha Cissé Lô. Certains
pensent même que c’est ce qui a précipité cette sanction contre le
député. D’ailleurs que nombre de femmes se sont émues de ces
insultes de mère. Parmi elles, il y a Adji Mergane Kanouté qui a
lancé une initiative de soutien à la Première dame en incitant au
partage de la photo de l’épouse du chef de l’Etat sur les réseaux
sociaux. «J’ai lancé cette initiative après la publication des audios de mon honorable collègue Moustapha Cissé, mais aussi lorsque j’ai lu la lettre de Adama Gaye qui s’en prenait à la Première Dame qui est, après tout, une épouse et une mère comme nous», a-t-elle expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here