PARTAGER

Le plan Excellence 2020 de la Bgfibank a été présenté mercredi dernier. La banque gabonaise, en étendant ses activités au Sénégal, veut proposer une offre complémentaire, assure son Pdg, Henry-claude Oyima.

Suite à la rencontre des comités et conseils d’administration des filiales de la zone Cedeao du groupe Bgfibank, du 27 au 30 novembre, le Président directeur général de la Bgfibank, Henri-Claude Oyima, et les administrateurs de la structure bancaire ont convié leurs clients autour d’un cocktail dinatoire sur la digitalisation des produits et services bancaires le mercredi dernier.
L’idée était de les entretenir sur la ligne directrice de 2018 de Bgfibank Sénégal qui se veut claire : accentuer sa présence auprès des clients dans leurs projets d’investissements, renforcer la culture de la satisfaction client et de l’innovation et maîtriser les risques. A travers sa présence au Sénégal, explique Henry-Claude Oyima, la structure financière entend proposer une banque différente des autres et complémentaire. Cette présence obéit, selon M. Oyima, à un plan stratégique dénommé «Excellence 2020» et défini à travers quatre axes stratégiques. Il s’agit de l’excellence commerciale, humaine, organisationnelle et prévisionnelle. «La Bgfiank Sénégal contribuera à relever notre taux de bancarisation et à améliorer l’accès de nos entreprises aux financements», a indiqué le représentant du ministre de l’Economie, des finances et du plan. Selon Pape Amadou Sarr, «la digitalisation est la voie royale qui permettra au Sénégal de faire un saut quantitatif et qualitatif en matière de bancarisation des populations». L’ancien directeur du secteur financier a en outre demandé à la Bgfibank et à tous les établissements de crédit de la région «de ne ménager aucun effort pour être au rendez-vous de la mise en œuvre des réformes dans le milieu de la banque afin de permettre au système bancaire sénégalais de conforter sa solidité et se conformer aux standards internationaux».
Créée en 1971, la Bgfibank a un bilan total de 3000 milliards de F Cfa fin 2016. La structure s’est implantée au Sénégal en 2015.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here