PARTAGER

Après Touba, la commune de Diourbel semble être aujourd’hui l’épicentre de la pandémie du coronavirus au niveau de la région qui a enregistré 3 cas de décès depuis le début. Ce pic de cas coïncide avec l’assouplissement des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du Covid-19.

La région de Diourbel, qui a enregistré 3 cas de décès depuis le début, a connu hier 13 nouveaux cas positifs de coronavirus dont 2 issus de la transmission communautaire. En effet, le bulletin sanitaire de la région médicale a indiqué que le district sanitaire de Touba a recensé 3 cas dont 2 contacts suivis par les agents de santé. La même source indique que le district sanitaire de Diourbel a comptabilisé 10 nouvelles infections dont 1 issue de la transmission communautaire. Le document a aussi informé que 2 patients suivis à domicile ont été déclarés guéris. Force est de constater que depuis quelque temps, la commune de Diourbel enregistre plus de cas positifs au Covid-19 que celle de Touba qui était à un moment donné l’épicentre de la pandémie. Une situation que le médecin-chef de la région inscrit dans l’ordre normal des choses. Selon Dr Mamadou Dieng, la propagation du virus de Covid-19 au niveau de la commune de Diourbel s’explique par sa proximité avec Touba.
Joint par téléphone, le médecin-chef estime que la montée des cas positifs au coronavirus peut provenir de la levée des mesures restrictives. «Il fallait s’attendre à ce que la propagation fasse tache d’huile», a-t-il dit. En ce sens, M. Dieng a fait savoir que cela peut aussi être la conséquence du non-respect des mesures barrières d’autant plus que le coronavirus est une pandémie complexe et le virus se transmet rapidement. Raison pour laquelle, souligne-t-il, les autorités sanitaires ont l’ambition de multiplier les centres de traitement au coronavirus. C’est ainsi qu’il a tenu à préciser qu’à Diourbel, un site pouvant abriter un centre de traitement au coronavirus a été identifié. Même si, poursuit-il, l’urgence ne se fait pas sentir parce que le centre de traitement de Matlaboul Fawzeyni de Touba est d’une très grande capacité. Sur ce, Dr Dieng souligne qu’il faut travailler sur des hypothèses avant d’ajouter que l’idée est que tous les hôpitaux régionaux aient des centres de traitement de Covid-19 afin d’éviter de transférer les malades ailleurs. «Nous n’avons pas encore une explosion de cas. L’évolution du virus est normale. Bon nombre de cas enregistrés sont asymptomatiques», a-t-il signalé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here