PARTAGER

Le Tribunal de grande instance de Diourbel, siégeant en Cham­bre criminelle, a condamné hier à 5 années de travaux forcés Mbaye Faye. Il a été reconnu coupable d’avoir mis le feu dans la nuit du 11 au 12 avril 2016 à Saté – une localité située dans le département de Mbacké – les cases de Assane Niang et Guéla­dio Kanté.
Berger du marabout Amdy Moustapha Bousso au moment des faits, Mbaye Faye avait voulu se venger des accusations que Guéladio Kanté et Assane Niang avaient formulées à son endroit en disant au marabout qu’il s’était absenté pendant trois jours. A la barre du Tribunal, le quadragénaire a réfuté les faits à lui reprochés.
Dans son réquisitoire, le procureur avait demandé qu’il soit reconnu coupable et maintenu dans les liens de la prévention pendant cinq années.
Malgré sa plaidoirie, l’avocat Serigne Diongue n’a pas pu tirer d’affaire son client. Cette session de la Chambre criminelle prend fin le 22 mai avec l’affaire Bathie Diop et Serigne Modou Sylla, accusés d’«association de malfaiteurs».
badiallo@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here