PARTAGER
L’Hôtel de ville de Diourbel.

Le département de Diourbel est mal loti. Il souffre de beaucoup de difficultés. Pour renverser la tendance, Serigne Makhfousse Mbacké a initié les Assisses citoyennes dudit département.

«Le Baol est un grand corps malade qu’il faut soigner. Les soins ne doivent pas être seulement prodigués par les médecins, mais toutes les personnes et autres bonnes volontés», dira Baye Ass Kandji. Le chef religieux intervenait lors du lancement des Assisses citoyennes pour le développement de Diourbel initiées par Serigne Mouhamadou Makhfousse Mbacké. Revenant sur cette initiative, Serigne Makhfousse Mbacké dit partir d’un constat que le département de Diourbel est souvent oublié. Il a cité pour s’en désoler «le fait que l’Université Alioune Diop soit implantée à Bambey alors que Diourbel est le chef-lieu de région, le transfert de l’usine de dessalement de l’eau, le programme Indépendance qui a été finalement transféré à Fatick, l’autoroute Ilaa Touba ne profitera pas pleinement à Diourbel, faible accès aux infrastructures sociales de base, Diourbel peine à sortir de tout. Il manque presque de tout».
Très préoccupé par cette situation dans laquelle se trouve le département, le chef religieux dira les raisons pour lesquelles il a initié ces assises qui vont débuter le 28 avril pour se terminer le 30 du même mois.  C’est pour inverser la tendance qu’il a prévu d’organiser ces rencontres qui verront la participation de près de 150 personnes. Des universitaires et des spécialistes de tous bords sont annoncés. Pendant trois jours, ils vont réfléchir sur le développement économique et social de Diourbel «pour sauver ce département qui semble être oublié et méprisé par les pouvoirs».
Venu présider cette journée de lancement, le préfet du département a battu en brèche les paroles du chef religieux. Ibrahima Fall a listé les projets et programmes réalisés ou en cours de réalisation dans le département. Il a martelé que le département de Diourbel n’est pas oublié par le pouvoir. Et Ibrahima Fall de citer le Lycée d’excellence scientifique de Diourbel, le programme de bitumage de Diourbel, le choix de Diourbel pour faire partie du Promovil, le programme de modernisation de Diourbel avec les bus. Il a demandé à ce que ces assisses ne soient pas de trop, avant d’inviter le Conseil départemental de Diourbel à s’approprier ce document qui sortira de ces réflexions.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here