PARTAGER
Le palais de justice de Diourbel

Les individus interpellés à l’occasion de la célébration de la 125ème édition du Magal de Touba ont été attraits hier devant la barre du Tribunal de grande instance de Diourbel. Trois ont été condamnés à une peine de deux ans ferme parmi la soixantaine qui a été arrêtée pour divers délits.

Au cours d’une audience spéciale tenue hier, le Tribunal de grande instance de Diourbel a condamné trois individus à 2 ans d’emprisonnement ferme pour détention et usage de chanvre indien. Les prévenus ont été arrêtés lors du Magal de Touba tenu le 17 octobre dernier. Durant cette période de festivité célébrant le départ en exil du fondateur du Mouridisme, une soixantaine de personnes ont été interpellées pour diverses infractions. Elles sont passées devant la barre du Tribunal de grande instance de Diourbel pour offre et cession ou pour détention et usage de chanvre indien lors de cet évènement religieux.
Les peines sont allées de 10 mois à 2 ans d’emprisonnement ferme pour les uns, alors que les plus chanceux ont été relaxés au bénéfice du doute. Quatre jeunes parmi les prévenus, qui ont été poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit, ont été relaxés, faute de preuves. Aussi, un électricien de bâtiment arrêté dans le cadre de l’opération de sécurisation du Magal a été condamné à deux mois de prison ferme pour branchement frauduleux sur le réseau de la Senelec. Un autre groupe de personnes arrêtées pour inhalation de produits cellulosiques sont également passées devant le juge lors de cette audience spéciale. Toutefois, d’autres affaires allant du viol à l’abus de confiance en passant par l’escroquerie ont été renvoyées au 31 octobre prochain afin que la partie civile puisse être présente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here