PARTAGER

Pape Gora Mbengue, Sidy Bara Mbengue, Bassirou Sarré et Modou Ndiaye dit War ont été fixés hier sur leur sort par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Diourbel. Les deux premiers nommés ont été reconnus coupables de tentative de vol commis la nuit avec usage de véhicule et condamnés à une peine de 2 ans ferme. Alors que les sieurs Sarré et Ndiaye ont obtenu 3 ans d’emprisonnement pour association de malfaiteurs et complicité.
La Chambre criminelle a ainsi reçu la constitution de la partie civile de Maguette Ndiaye en qualité de représentant de l’entreprise Gertegs (Groupe d’études et de réalisation tous travaux d’électricité, de génie civil et de services). Les accusés sont aussi condamnés à payer solidairement la somme de 5 millions de francs Cfa pour le préjudice causé à la partie civile.
Devant la barre, ils ont pourtant nié les faits pour lesquels ils étaient poursuivis. Interpellé par le juge, Pape Barra Mbengue a déclaré que c’est Modou Ndiaye dit War qui a appelé sur son numéro en lui disant : «C’est toi le chauffeur du camion de grue. Et il m’a proposé de conduire des câbles électriques de Mbacké à Thiès pour 100 mille F Cfa. C’est ainsi que j’ai appelé Ibrahima Diaw pour lui annoncer que j’avais un marché. Au moment des faits, c’est Sidy Barra Mbengue qui était le chauffeur de la grue et non moi. Je ne connaissais ni Bassirou Sarré ni Modou Ndiaye dit War, mais c’est le sieur Sarré qui était venu chez nous sur instruction de ce dernier pour nous conduire à l’endroit où on devait prendre les câbles. Sidy Barra et moi ne savions pas que c’était du matériel volé.»
De son côté, Bassirou Sarré a fait savoir qu’il n’a pas déposé les frères Mbengue à l’entrepôt où se trouvaient les câbles, mais plutôt à la gare Bou Ndaw sur instruction de Modou Ndiaye. Des déclarations battues en brèche par le sieur Ndiaye. Il dit : «C’est Bassirou Sarré qui m’avait proposé de lui vendre les câbles à 1 800 F Cfa le mètre.»
En vérité, les faits qui ont valu aux accusés cette peine se sont déroulés dans la nuit du 26 au 27 avril 2019, aux environs de 2 heures du matin. Les éléments du Commissariat urbain de Mbacké ont été informés que deux individus ont été surpris en train d’embarquer des câbles à l’aide d’une grue au niveau du dépôt du Gertegs, sis à la gare ferroviaire de Mbacké. Arrivés sur les lieux, les limiers ont procédé à l’arrestation des frères Mbengue. Après deux jours d’investigation, les enquêteurs ont arrêté Bassirou Sarré, présenté par les Mbengue comme étant celui qui les avait escortés jusqu’au dépôt de câbles. Plus d’un mois après, avec la faveur d’une délégation judiciaire, Modou Ndiaye dit War a été interpellé par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane à Dakar, suite à une réquisition sur son numéro que Bassirou Sarré avait remis aux enquêteurs. Abdou Ndiaye, par ailleurs fils de la victime, a déclaré avoir vu trois personnes sur les lieux, puis deux individus qui étaient en train de charger les câbles dans la grue.
Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a soutenu «que si Abdou Ndiaye n’avait pas fait une ronde inopinée, le vol allait réussir». Il a requis 10 ans de travaux forcés contre toute la bande. Selon l’avocat de la partie civile, «même si le rouleau de câble que les accusés avaient tenté de subtiliser a été restitué, mon client a subi des préjudices». «Je crois que la modeste somme de 50 millions de F Cfa aura suffi pour les dommages et intérêts», réclame-t-il en demandant à la Chambre de condamner solidairement les accusés à payer le montant. Toutefois, les avocats de la défense ont demandé à la Chambre criminelle d’acquitter purement et simplement leurs clients à défaut d’une application bienveillante de la loi. La dernière demande a été bien entendue par le juge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here