PARTAGER

Trois policiers et un Agent de sécurité de proximité (Asp) sont poursuivis pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner sur la personne de Fallou Kâ. Les inculpés ont été placés hier sous mandat de dépôt. De sources sécuritaires, le 27 avril dernier à Mbacké, les présumés coupables avaient appréhendé le jeune Fallou Kâ. Ils l’auraient battu. Il sera ensuite mis sous mandat de dépôt et incarcéré à la maison d’arrêt et de correction de Diourbel où il va rendre l’âme le 2 mai passé.
A la suite de cette mort suspecte, le procureur de la République près le Tribunal de grande ins­tance de Diourbel avait ordonné l’autopsie du corps. C’est ainsi que le certificat de genre de mort a fait état d’une mort causée par des coups et blessures. Les mis en cause sont ainsi détenus à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel. Le dossier est transmis au juge d’instruction du 1er cabinet de Diourbel.

Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here