PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais est en eaux troubles à Diourbel où le responsable des «karimistes» demande le départ du coordonnateur départemental. Dibocor Ngom accuse Abdou Khadim Guèye de nuire aux intérêts du parti. Ce dernier lui demande de rejoindre les rangs du Pds et non de se mettre en marge.

Par Boucar Aliou DIALLO (orrespondant )– Le responsable des mouvements de soutien à Karim Wade ne veut plus de Abdou Khadim Guèye comme coordonnateur départemental des Libéraux de Diourbel. Face à la presse, Dibocor Ngom déclare : «Le Pds de Diourbel traverse depuis 2012 une crise sans précédent. Cette crise, au-delà de la défaite à l’élection présidentielle, est liée au comportement de certains responsables départementaux sur le terrain. Leur attitude, ressemble à une forme de démission déguisée car, ne menant aucune activité politique à la base, ne se souciant que de leur intérêt personnel, et des strapontins qu’ils occupent grâce au Président du parti.» Très en colère et sous les applaudissements de quelques militants réunis à la permanence du Pds, M. Ngom souligne que le président du Conseil départemental ne devait pas revenir à M. Guèye. «Ce poste qui a coûté cher au parti a été obtenu au détriment de la vraie liste du Pds au profit d’un allié dont le ralliement à l’Apr  n’est plus à démontrer», a-t-il indiqué. Ce soutien de Karim Wade estime donc que l’ancien ministre de l’Agriculture devait, à son tour, mener toutes les batailles pour «redorer le blason du parti et l’imposer à Diourbel». Malheureusement, constate-t-il, «non seulement il est amorphe, mais il combat toutes les velléités tendant à s’assumer au nom du parti». M. Ngom et Cie se disent «seuls sur le terrain». «Lorsqu’il s’était agi de défendre le frère Karim Wade, les «karimistes» ont mené plusieurs manifestations pour exiger sa libération mais plusieurs fois invité, le Khadim Guèye ne s’est jamais présenté et menace même ses proches qui ont répondu à notre appel. Il pouvait par exemple prendre en charge les travaux de réfection de cette permanence en attendant la réaction du parti. Il ne reçoit plus personne», accusent-ils. Ces «karimistes» avertissent, par conséquent, qu’ils ne reconnaissent plus Khadim Guèye comme le responsable du parti dans le département.
Dibocor Ngom d’attirer l’attention de la direction du parti : «Nous disons à haute voix que si le Pds veut sortir victorieux de ces joutes électorales, il s’impose de se départir de cet homme car, les populations, en raison de sa passivité, sa position sournoise, sont prêtes à opérer un vote-sanction contre le parti ou son mandataire. Le parti l’a désigné comme coordonnateur contre notre volonté. Il avait fait une alliance contre nature avec Malick Fall. Nous sommes disposés à travailler avec tous ceux qui ont confiance en Karim Wade, le candidat désigné du parti.»

Réaction de Khadim Guèye : «Dibocor Ngom est en dehors du parti»
«Dibocor Ngom n’est pas dans la fédération, il ne peut pas être contre ce qu’on fait. Il est dans un mouvement. Nous lui avons demandé à maintes reprises de rejoindre la fédération mais il ne veut pas. Il a présenté des listes contre le Pds. Il n’a aucune opinion à donner, il est en dehors du parti, il n’a pas voulu. Je ne vois pourquoi il fait des appréhensions sur nous. Quand à la conduite des activités du parti, nous sommes sereins et verrons comment mobiliser les militants pour qu’ils obtiennent leurs cartes d’identité. C’est une période pour la  réorganisation du parti, des cadres, des femmes et des jeunes.»
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here