PARTAGER

A Diourbel, l’émissaire de Macky Sall dans le département conseille à ses camarades de reconduire leur stratégie pour une réélection dès le premier tour en 2019. Me Nafissatou Diop dit avoir noté un «calme» et une «unité» entre les responsables de la région.

«L’Apr est en campagne. Laissons les autres parler. Nous, nous travaillons. Nous déroulons la stratégie que nous avions adoptée en les laissant à Dakar siroter du thé et occuper les réseaux sociaux.» C’est le conseil donné par Me Nafissatou Diop Cissé à ces camarades de Diour­bel. Ce membre du Secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République (Apr) présidait une rencontre où il était question de partager la lettre circulaire de leur leader Macky Sall. La plénipotentiaire du parti au pouvoir est revenue sur l’objet de sa visite. «Je suis porteuse d’une lettre du président de la République qui félicite les membres de l’Apr et des partis et mouvements affiliés. L’Apr a gagné les Légis­latives à 54%. Dans cette lettre, le Président exhorte les responsables à l’unité pour une réélection dès le premier tour. Comme vous le savez, le parti est divisé partout. C’est dans ce sens que le Président a envoyé des membres du Secré­tariat exécutif national dans tous les départements. A l’issue de nos visites, il recevra personnellement les leaders des départements», explique-t-elle. Sur les doléances formulées par les différentes personnes, l’émissaire de Macky Sall a répondu : «Oui, je mettrai tout cela dans mon rapport. Mais quand même, il faut que je note une chose à Diourbel. La rencontre s’est déroulée dans le calme, contrairement aux autres départements. Il y avait tout le monde et il n’y a pas eu de problèmes de préséance. Et c’est une attitude à saluer. Je vois que même s’ils ont des divergences, ils veulent que le Président gagne au 1er tour. Par conséquent, je salue cette union entre tous les responsables parce que même chez nous (Ndlr : Kaolack), il y a eu des problèmes.»
Interpellé sur l’absence des interventions du Fonsis dans la région de Diourbel, la présidente du Conseil d’administration de ce fonds déclare : «C’est parce que nous faisons de grands projets. Nous avons construit deux centrales électriques à Thiès, inauguré une usine de solutés à Mali­counda et remis des financements à la Saed. Mais nous avons des projets pour toutes les régions que je ne veux pas dévoiler ici.»
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here