PARTAGER

Marié à deux femmes et père de trois enfants, Gorgui Sarr se serait tué par balle hier aux environs de 6h. Le corps sans vie de cet homme âgé d’une quarantaine d’années a été retrouvé dans le garage de sa maison en construction au quartier Ndayane de Diourbel. Le commissaire de la Police urbaine de Diourbel, Ousmane Diédhiou, détaille : «Je me suis déplacé personnellement sur les lieux et j’ai constaté un homme mort gisant dans son sang. L’impact constaté sur la tempe droite de la victime ainsi que plusieurs autres indices laissent penser à un suicide fait avec une arme à feu artisanale.» Le patron de la police de Diourbel renchérit : «Dans tous les cas, je crois que c’est un cas de suicide. En atteste la position des doigts de la main droite qui ont eu à appuyer la détente et qui n’ont pas retrouvé leur position initiale après la mort. L’arme utilisée est un pistolet artisanal de calibre 12 mm. Lors de nos recherches, nous avons retrouvé trois autres cartouches du même calibre dans un trousseau dans l’une des chambres de la maison. Cela ne peut pas être un meurtre, mais plutôt un suicide. Les mobiles de son acte sont encore inconnus.» Selon le patron des limiers de Diourbel, «l’arme a été retrouvée à 5 ou 6 m du corps sans vie de la victime. C’est la fille de la victime, âgée de 12 ans, qui a déplacé l’arme. Les résultats de l’autopsie révèlent une mort consécutive d’arme à feu».

«C’est un meurtre»
Il est 18h chez les Sarr. Les hommes sont revenus du cimetière du quartier Ndayane où la victime a été inhumée. Les membres de la famille et les proches ont été inconsolables. «Nous avons perdu un homme bon, pieux et exemplaire», laissent entendre des commentaires dans la foule. Un membre de la famille dit le contraire : «Gorgui Sarr n’est pas un genre de personne qui se serait suicidé. Il aime trop sa famille et il fait tout pour nous rendre heureux.»
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here