PARTAGER

«Les semences certifiées seront vendues au même prix que de l’an passé. Les prix des céréales (sorgho, niébé, maïs certifiés) seront fixés à 200 francs Cfa le kilogramme et celui du niébé ordinaire à 175 francs Cfa le kilogramme. Pour le riz et le manioc, les besoins sont pris totalement en charge par l’Etat.» Ces précisions sont du Directeur régional du développement rural (Drdr), selon qui la région de Diourbel est en plein dans les préparatifs de la mise en place des semences pour la campagne agricole 2020-2021. «Le processus de mise en place des semences se déroule normalement. Nous demandons juste aux opérateurs de les mettre à disposition au plus tard le 31 mai prochain. Pour la campagne 2020-2021, nous sommes à la phase de démarrage, qui débute par la constitution des commissions chargées de réceptionner les semences d’arachide», dit-il. Pierre Diouf a profité de l’occasion pour demander aux producteurs du Baol à s’investir davantage dans la culture de variétés à cycle court, afin de s’adapter à la raréfaction des pluies.
A en croire M. Diouf, le chef de l’exécutif régional a publié un arrêté portant la nomination des membres de la commission régionale chargée des semences. Aussi, poursuit-il, les préfets et sous-préfets ont également publié des arrêtés pour la constitution des commissions départementales et communales. «Les semences seront mises à la disposition des agriculteurs par des opérateurs privés», a-t-il précisé. Selon lui, le gouvernement ne prend pas en charge la totalité des besoins de la région en matière de semences, mais il facilite plutôt l’accès de ces produits. D’autant plus que, rappelle-t-il, pendant plusieurs années, la région a reçu 4000 à 5000 tonnes de semences, alors que les producteurs en cultivaient beaucoup plus. «Pour assurer un bon déroulement de la campagne agricole, l’Etat a décidé de subventionner les engrais et les semences», a-t-il indiqué. Et M. Diouf d’ajouter : «Les semences de pastèque seront subventionnées à hauteur de 85%, ce qui permettra aux producteurs d’acheter le kilogramme à 4000 francs Cfa, alors que cette même quantité devrait normalement coûter 24000 francs Cfa. Pour l’arachide, certaines variétés, comme la 55437, seront vendues à 165 francs Cfa le kilogramme. Quant aux semences d’arachide certifiées R3 et R2, le kilogramme sera vendu à 175 francs Cfa, moins que le prix du R1 qui coûtera 210 francs Cfa.» De même, le régional du développement rural a tenu à rappeler que le gouvernement a octroyé une subvention de 50 % sur l’engrais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here