PARTAGER

C’est la fin provisoire du dossier du meurtre présumé de Henry Ndiaye à Ngohé dimanche dernier. Henriette Sambou, considérée comme la présumée meurtrière, et sa maman, Mélanie Diatta, ont été placés hier sous mandat de dépôt respectivement pour homicide involontaire et vente illégale de boissons alcoolisées. Alors que les deux enseignants, Jean Marie Ngom et Philipe Diop, ont été placés sous contrôle judiciaire pour non-assistance à personne en danger. Il faut rappeler que les faits se sont déroulés dans un bar qui se situe à l’intérieur de la concession de la présumée meurtrière. «La victime y venait tous les week-ends pour donner des cours à Henriette Sambou. Vers 13 heures (dimanche), nous étions tous là et Henry Ndiaye a touché Henriette, qui lui a demandé d’arrêter ce qu’il faisait. Malgré tout, il persisté sur ses faits et gestes et Mlle Sambou a pris le couteau qui était à ses côtés et le lui a asséné à la jambe. L’assistance ne pouvant pas l’aider, le sang coulait en quantité», indiquait-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here