PARTAGER

Poursuivi pour détention et trafic intérieur de drogue, Alioune Kâ a bénéficié d’une requalification des faits en offre et cession. Il a ainsi été condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme par la chambre criminelle près du Tribunal de Grande instance de Diourbel.

Aliou Kâ alias Mbaye Kane a été désagréablement surpris ce jeudi quand le président de la chambre criminelle de Diourbel lui a appris que son co-inculpé est décédé. Devant la barre, le co-accusé du défunt a été sans voix. C’est ainsi que le président de la chambre lui a demandé de s’asseoir. Environ cinq minutes après, le juge a demandé à l’accusé s’il voulait être jugé aujourd’hui. (Ndlr : avant-hier). Un instant après, il confia à son avocat qu’il aimerait être jugé tout en demandant un verre d’eau.
Les faits, qui ont valu au sieur Kâ de comparaître devant la barre de la deuxième session de la chambre criminelle de l’année 2020 à Diourbel, remontent au 7 août 2019. En effet, les éléments de la brigade régionale des stupéfiants de Diourbel avait reçu une information faisant état d’un trafic de drogue dans les quartiers Keur gou Mag et Keur Serigne Mbaye Sarr et animé par un certain Ablaye Ndiaye et un individu d’ethnie peulh à bord d’une moto Jakarta. Après avoir identifié les deux maisons du sieur Guèye dit Ndiaye dans les deux quartiers précités, les enquêteurs y ont mis des dispositifs de surveillance.
De même, un agent infiltré de la dite brigade avait fait une commande d’un kilogramme de chanvre indien auprès de Alioune Gueye alias Ablaye Ndiaye. Interpellé, ce dernier avait déclaré que Aliou Kâ alias Mbaye Kane était son fournisseur depuis 2000. Des déclarations que ce dernier a niées en soutenant qu’il est un simple conducteur taxi-moto Jakarta avant d’ajouter qu’il ignorait que ce qu’il transportait était du chanvre indien. D’après lui, c’est le nommé Abdou Ngom qui lui avait remis le colis pour Alioune Guèye alias Ablaye Ndiaye. Ce sieur Ngom, selon le procureur de la République, n’a jamais existé. Les enquêteurs ont ainsi souligné qu’ils avaient trouvé chez les suspects deux motos dont une de marque Jakarta, trois téléphones portables, 2 kilogrammes de chanvre indien, deux sacs et la somme de 15 000 francs Cfa.
Devant la barre, Aliou Kâ alias Mbaye Kane a fait savoir qu’il ne connaissait pas trop bien le sieur Guèye mais il lui a ramené 4 fois un colis de Gossass à Diourbel tout insistant sur le fait qu’il ignorait le contenu dudit colis.
Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a rappelé que l’arrestation du sieur Kâ fait suite à une investigation et ce dernier n’a jamais été un simple coursier. Car, son coaccusé a toujours soutenu que Aliou Kâ a été son fournisseur et, ce, depuis 2000, avant sa première arrestation pour des faits similaires. Le procureur de la République demandera ainsi à la chambre de le reconnaître coupable de trafic intérieur de drogue et le condamner à 15 ans de réclusion criminelle.
Assurant la défense de l’accusé, Me Babou est d’avis que le dossier du Tribunal est très léger. «Je ne vois pas d’élément matériel qui établit un trafic. Je conclus un acquittement au bénéfice du doute pour mon client.»
Après délibéré, Aliou Kâ alias Mbaye Kane a été reconnu coupable d’offre et de cession et condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here