PARTAGER

La région de Diourbel a enregistré 541 absents sur les 8052 candidats inscrits qui devaient composer la philosophie hier. Des épreuves qui marquent le démarrage des examens du baccalauréat de l’année 2020.

Les épreuves de philosophie du baccalauréat 2020 sont se bien déroulées au niveau de la région de Diourbel avec le respect strict des mesures barrières pour la lutte contre la pandémie du coronavirus. Mais, force est de signaler qu’un nombre important d’absents est enregistré hier.
Joint par téléphone, avec un document à l’appui, l’Inspecteur d’académie a souligné qu’ils ont enregistré 541 absents sur les 8052 inscrits pour les différents centres d’examen de la région. Un nombre important d’absents que Seydou Sy tentera de justifier. M. Sy précise : «Je ne me suis pas encore penché sur les détails mais je pense que nombre de ces absents sont des candidats individuels.»
Au lycée technique Cheikh Ahmadou Bamba et au niveau du lycée d’enseignement général de Diourbel, communément appelé «lycée Ndayane», le protocole sanitaire a été mis en place. En effet, des dispositifs de lavage des mains, de gels hydro-alcooliques pour faire respecter ce protocole au niveau de ces centres ont été mis en place.
Ainsi, le lycée d’enseignement général de Diourbel comptabilise 934 candidats avec 32 absents enregistrés. Selon le censeur dudit lycée, Amath Sarr, 902 candidats ont composé ce matin (hier matin). A l’en croire, «ces absences s’expliquent parfois par le fait qu’ il y a plusieurs candidats individuels qui sont la plupart du temps des agents de sécurité ou des professionnels qui ne parviennent pas à avoir des permissions mais aussi des élèves qui abandonnent. Sans compter d’autres qui n’ont pas jugé nécessaire de venir composer avec les perturbations causées par la pandémie du coronavirus». Et, poursuit-il, «compte tenu du contexte de Covid-19, il se peut que certains candidats se sont dit que venir faire une chose qui ne va pas marcher est peine perdue et ont préféré attendre l’année prochaine pour reprendre». Par rapport aux épreuves, M. Sarr a fait savoir que l’essentiel du programme a été fait puisqu’il a été réduit. Il a tenu aussi à préciser que le nombre de surveillants est suffisant et les candidats sont répartis en 30 personnes par salle. La même pratique a été aussi constatée au Lycée technique Ahmadou Bamba. Pour le proviseur de cet établissement, El Hadji Bara Sow, 3 absents sont enregistrés sur les 276 candidats du centre.

«Les épreuves sont abordables»
Des candidats de ces deux centres d’examen ont jugé les épreuves abordables malgré les perturbations de l’année scolaire dues à la pandémie du Covid-19. Oumy Ndiaye et Cheikhouna Diouf, élèves en classe de L1, ont traité le sujet 2 qui parle de l’Etat. Selon Melle Ndiaye, ce sujet est d’actualité surtout avec la crise sanitaire. Un sujet qui sera aussi traité par le jeune Diouf qui explique : «J’ai porté mon choix sur le sujet 2 parce que nous avions fait un exposé portant sur ce sujet. Je pense l’avoir bien traité surtout quand on sait que l’Etat à beaucoup à faire par rapport à cette pandémie. Les sujets sont abordables.» Pour Fatou Bintou Traoré, élève en classe de S2, qui avait déjà rendu sa copie aux environs de 10h 30mn, elle est d’avis que les sujets sont abordables. Melle Traoré confie avoir choisi le sujet qui porte sur l’Art car l’ayant traité en cours. La demoiselle, qui souhaite devenir ingénieur en génie civil, dit être optimiste pour la suite des épreuves du baccalauréat de l’année 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here