PARTAGER

Le quartier Keur Cheikh Ibra Fall a été choisi pour abriter le nouveau marché de Diourbel. La balle est maintenant dans le camp de l’Etat du Sénégal qui, au lendemain de l’incendie d’une partie du marché Ndoumbé Diop, avait demandé à la municipalité de trouver une assiette foncière de 5ha pour abriter le nouveau marché. Depuis mercredi, la demande a été satisfaite. Il ne reste donc qu’à débuter les travaux. Il faut noter que pendant ce temps, Ndoumbé Diop attend. L’appel d’offres pour sa reconstruction tarde à être effectif.

Le nouveau marché de Diour­bel sera implanté sur l’extension du quartier Keur Cheikh Ibra Fall. C’est la décision prise par les conseillers municipaux de Diourbel réunis en session ordinaire. Ils ont été saisis par le maire suite à la promesse de l’Etat de construire un marché moderne d’un coût de 5 milliards dans la capitale du Baol, après l’incendie survenu au marché Ndoumbé Diop le 16 juillet 2017. A l’unanimité, ils ont délibéré sur le quatrième point à l’ordre du jour de cette session portant sur la viabilisation de parcelles et l’affectation d’un terrain de 5 hectares pour le nouveau marché.
Dans le rapport de présentation du maire, l’on explique que le choix porté sur le quartier Keur Cheikh Ibra Fall «obéit à une volonté d’équilibre dans la répartition géographique des installations et infrastructures marchandes et commerciales». On souligne que ce terrain situé sur la bretelle menant à l’autoroute Ila Touba, après le lotissement des Baye Fall, permettra de valoriser davantage le quartier Keur Cheikh Ibra Fall qui souffre d’un manque criard d’infrastructures publiques. D’après toujours le rapport, ce choix obéit aussi «à une volonté de répartition judicieuse des infrastructures dans la commune de Diourbel, étant entendu que des infrastructures de grande envergure ont été récemment affectées aux autres quartiers». Il s’agit notamment du «stade municipal, de l’Université du Sine Saloum pour le quartier Cheikh Anta, l’Espace numérique ouvert, le complexe frigorifique pour le quartier Thierno Kandji et la construction d’une route au quartier Médinatoul».
Si la municipalité a accéléré la cadence et délibéré pour l’affectation d’un terrain pour abriter le nouveau marché de Diourbel, tel n’est pas le cas au niveau de l’Etat. Les autorités étatiques n’ont toujours pas lancé l’appel d’offres pour la reconstruction de la partie incendiée du marché Ndoumbé Diop. Ce qui fait que l’inauguration de cette partie va se faire en 2018, car les travaux devraient, d’après l’Agetip, durer 4 mois.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here