PARTAGER

Sauver cet enfant, c’est ramener le sourire dans la maison des Ndiaye, sise au quartier Keur Serigne Mbaye Sarr de Diourbel. M. Ndiaye souffre d’une insuffisance aortique rhumatismale. Ses parents sont sans moyen. La maman est femme au foyer et le papa marchand ambulant. Ils auraient souhaité disposer de moyens financiers pour pouvoir faire face aux dépenses de l’intervention chirurgicale d’un montant de 3,5 millions. Hélas, ils ne l’ont pas. Sa maman, inconsolable, confie : «Je l’avais amené à l’hôpital Heinrich Lübke, ensuite le médecin traitant l’a transféré à l’hôpital Fann. Dans leur diagnostic, les médecins m’ont fait comprendre qu’il nous faut cette somme que nous n’avons pas. Mon enfant est resté deux années sans aller à l’école. A le voir, on pense qu’il est âgé de 10 ans alors qu’il a 13 ans. Si les bonnes volontés ne nous aident pas, nous allons perdre notre enfant dont l’opération, disent les médecins, c’est pour la recherche de foyer infectieux stomatologique dans le cadre d’un bilan préopératoire.»

badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here