PARTAGER

Une nouvelle formation politique vient d’être reconnue au Sénégal. La Convergence des écologistes (Ces) est d’obédience écologique et membre de la mouvance présidentielle. Pour les prochaines Législatives, elle compte se présenter sous sa propre bannière. «La dette écologique des pays du nord doit être reconnue et la dette financière des pays du sud effacée», a déclaré le sécrétaire national de ce parti face à la presse. Pape Meissa Dieng, professeur à l’unité de formation et de recherche des sciences juridiques et politiques de l’Université Gaston Berger de Saint Louis  est un ancien compagnon de Ali Haïdar. «Notre écologie lutte contre les dis­cri­minations  sociales, économiques d’origine réelle ou supposée, liées aux handicaps, aux choix de vie individuels. Elle se fixe comme objectif la conquête de nouveaux droits porteurs de l’émancipation des individus, respectueuse de la laïcité et de la dignité humaine», explique-t-il. Cette formation politique qui pense que «l’immigration est dans la majorité des cas un choix de la misère» revendique sa féminité. «Nous sommes féministes ; il est temps d’agir pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes. Nous voulons œuvrer pour un deuxième âge de l’égalité, qui garantisse une égalité de partage des temps de la vie et la garantie d’un salaire égal pour un travail égal», a ajouté ce membre de la coalition Benno bokk yaakaar entend «se peser» aux élections législatives sous la bannière de la Ces, mais soutiendra la candidature de Macky Sall en 2019.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here