PARTAGER

Horreur ! C’est le mot pour décrire l’accident, qui a eu lieu ce samedi vers 16h30mn sur la voie ferrée à Diourbel. La victime a été déchiquetée par le train alors que le conducteur de la moto jakarta Modou Diagne qui le transportait a été cueilli chez lui le samedi nuit par les policiers.

Darou Nandjigui, un village de la commune de Mabo, département de Birkelane, région de Kaffrine, pleure son fils. Samba Ba est mort ce samedi à Diourbel. Né le 20 août 1982, il a été  déchiqueté par un train transportant des marchandises en partance pour le Mali. C’était à hauteur du passage à niveau menant à Touba. Voyant la locomotive alors qu’il était sur une moto Jakarta, le défunt, rapportent des témoins, «a sauté et l’irréparable s’est produit». Mort atrocement, il a été traîné sur une distance d’environ 20 m. Sur place, c’était l’horreur. Il ne restait que les deux jambes du regretté parce que le reste du corps était coupé en plusieurs morceaux que les sapeurs-pompiers ont dû ramasser et déposer à la morgue du Centre hospitalier régional de Diourbel. Le conducteur de la moto Modou Diagne a été arrêté par les limiers du Commissariat urbain. Sur les effets personnels de feu Samba Ba, il a été retrouvé une somme de 1.074.000 francs, deux téléphones portables et des factures. Cet accident repose la question de la sécurisation des passages à niveau. Et pour cause, depuis que le chemin de fer est réduit à sa plus simple expression, il n’y a aucune sécurité dans ces lieux. Ce qui fait que souvent des accidents sont notés à ces endroits parce que les usagers ne connaissent plus les horaires de passage des trains.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here