PARTAGER

Après avoir acquis une certaine expérience, les anciens fonctionnaires internationaux à la retraite veulent activement s’impliquer dans la gestion de leur pays.

L’Association sénégalaise des anciens fonctionnaires internationaux (Asafi) veut contribuer au renforcement de capacités des ressources humaines du pays. Le bureau de cette association a fait cette proposition lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur jeudi dernier. Dans un communiqué, l’Asafi informe avoir proposé de «mettre à la disposition du Sénégal l’expertise de ses membres».  Outre le renforcement des capacités des ressources humaines du pays, les membres de cette association veulent aussi s’investir dans «l’accompagnement à la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes en cours».
Dans le document, l’on renseigne que Mankeur Ndiaye «a manifesté son ouverture pour étudier avec l’Asafi les modalités d’interaction à mettre en place entre les experts membres de cette association et ceux des administrations du pays». Dans le document, l’on souligne qu’il «a promis de prendre des mesures spécifiques pour permettre aux membres de l’Asafi de se trouver dans des conditions idéales pour mettre leurs compétences et engagement au service de leur pays». «C’est en ce sens qu’il a promis d’apporter une réponse positive à un certain nombre de requêtes soumises par Asafi lorsque celles-ci se trouvent dans son domaine de compétence et/ou de les soutenir si cela implique les prérogatives d’autres ministres», a-t-on ajouté. Par ailleurs, on informe que le ministre des Affaires étrangères «a invité les membres de l’Asafi à prendre des initiatives pour contribuer à trouver les voies et moyens de renforcer la présence des ressortissants du Sénégal dans les structures de l’Onu».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here