PARTAGER

Le Conseil de sécurité de l’Onu a imposé à Pyongyang de nouvelles sanctions lundi sans pour autant impressionner la dictature nord-coréenne. Cette dernière a, selon le «Washington Post», réussi à miniaturiser suffisamment une bombe nucléaire pour l’embarquer sur un missile intercontinental.

La Corée du Nord «se heurtera au feu et à la fureur dans des proportions que ce monde n’a encore jamais connues» si elle ne cesse pas ses provocations, a menacé ce mardi Donald Trump lors d’un point presse organisé alors qu’il passe ses vacances dans son golf de Bedminster (New Jersey).
Le Président américain réagissait au fait que le régime de Pyongyang a assuré lundi que le durcissement sensible des sanctions des Nations unies ne l’empêcherait pas de développer son arsenal nucléaire, menaçant les Etats-Unis de leur «faire payer le prix de leur crime (…) un millier de fois». Hier mardi, le Washington Post a révélé que selon les conclusions d’experts du renseignement américain, la Corée du Nord a réussi à miniaturiser suffisamment une bombe nucléaire pour l’embarquer sur l’un de ses missiles intercontinentaux. Cette capacité marquerait une avancée significative pour la Corée du Nord qui deviendrait ainsi une puissance nucléaire à part entière.
Sous l’impulsion de Washing­ton, le Conseil de sécurité de l’Onu a imposé à la Corée du Nord des sanctions qui pourraient lui coûter un milliard de dollars de revenus annuels tout en restreignant des échanges économiques cruciaux avec la Chine, son principal allié et partenaire économique.
liberation.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here