PARTAGER

Le Nigérien Mohamed Moussa, Directeur général sortant de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Mada­gascar, a été réélu lors de la 66e session ordinaire du Comité des ministres de l’Asecna tenue hier à Dakar.

Mohamed Moussa rempile pour un troisième mandat de 4 ans, à la tête de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar. Le Nigérien, qui a fait face à quatre autres candidats notamment le Tchadien, Mahamat Awaré Neis­sa, le Centrafricain, Théo­dore Jousso, le Mauritanien, Hassen Ould Ely et le Came­rounais, Zoa Etoundi, a réélu hier à l’occasion de la 66e session ordinaire des ministres de l’Asecna tenue dans la capitale sénégalaise abritant le siège de l’Agence.
Le ministre sénégalais du Tourisme et des transports aériens, qui présidait la cérémonie d’ouverture de la session, avait dans les colonnes de nos confrères de l’Agence de presse sénégalaise (Aps), dressé le profil du Dg entrant. «La désignation d’un Directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), dans le contexte de crise sanitaire du Covid-19, impose le choix d’un candidat doté d’une finesse managériale, capable de pérenniser la vie de l’Agence dans le marché de l’aviation civile internationale», a déclaré Alioune Sarr. Pour lui, «au regard de son envergure et de son rôle stratégique, le futur Directeur général de notre organisation doit détenir une grande expérience dans la gestion des ressources humaines mais aussi être doté d’une vision claire devant lui permettre d’opérer des choix judicieux pour redynamiser et relancer un secteur fortement impacté par la pandémie du coronavirus».
Outre les capacités managériales, le ministre du Tourisme et des Transports aériens a aussi évoqué «l’impératif» pour le Directeur général de «maintenir la cohésion et les acquis d’une organisation d’intégration africaine qui fait référence en matière d’aviation civile».
Le président du comité des ministres de l’Asecna, le Béninois Hervé Hehomey, a lui aussi souligné, selon toujours l’Aps, les «défis majeurs» qui attendent le Directeur général, lequel, selon lui, «doit avoir un leadership clair capable de porter une Agence dont la principale clientèle (les compagnies aériennes) est aujourd’hui fortement impactée par la crise sanitaire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here