PARTAGER

Me Bassirou Ngom est le nouveau directeur général de la Société nationale de recouvrement (Snr). Il remplace Me Babacar Diallo à ce poste. La cérémonie de passation de services s’est tenue lundi dans les locaux de la Snr, en présence du président du Conseil de surveillance de la boîte, Pape Diouf. A cette occasion, le Dg sortant a dressé un «bilan reluisant» de sa gestion. Me Diallo dit avoir réussi à relever «entre 2013 et 2019, le recouvrement de manière conséquente». «Nous avons réussi, par le biais de différentes mesures pour la créance et l’exploitation des dossiers, à recouvrer 6 milliards 133 millions 817 mille 113 de francs Cfa», déclare le Dg sortant de la Snr, qui ne manque de se féliciter des recouvrements qui ont «dépassé le milliard ces deux dernières années (2017-2018)». Dans la même foulée, Me Diallo invoque la réception de deux portefeuilles de créance, à savoir celui de la Banque régionale de solidarité (Brs) sur la base d’une convention Boad d’un encours global de 30 milliards et celui de la Cnca avec 49 milliards de francs Cfa, suivant un protocole d’accord avec l’Etat.
La Snr a pu réceptionner au Sénégal et dans la sous-région les dossiers Brs et l’intégralité du portefeuille Cnca et démarrer leur exploitation avec des résultats «probants», à en croire le Dg sortant. Qui annonce que la Snr a démarré des reversements avec un montant de 2 milliards 20 millions à des partenaires qui ont des dossiers de créance à la Snr tels que la Boad, le Fed, le Fonds de promotion économique et l’Etat du Sénégal.
Son successeur n’entend pas faire moins. Me Bassirou Ngom sollicite l’appui de ses nouveaux collaborateurs afin de tendre vers les mutations dans lesquelles devrait s’engager la Snr.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here