PARTAGER

L’information publiée par Libération selon laquelle 65 millions Cfa auraient disparu à la mairie de Dakar est fausse selon la cellule de communication de l’institution. Qui parle de «conspiration politique »

«Une conspiration politique », c’est en ces termes que la cellule de communication de la mairie de Dakar à qualifier l’article « l’autre nébuleuse qui intrigue l’Ige » barrant la une du journal Libération du mercredi 14 février passé. Cet article parle d’une « disparation de 65 millions » à la mairie de Dakar. Selon Libération, cet argent devait servir à la création d’un jardin botanique à l’Université Cheikh Anta Diop (UCad). Le 13 septembre 2013, la mairie et le département de Biologie végétale de la faculté des sciences et techniques de l’Ucad avait signé une convention de partenariat. Ainsi la mairie devait verser 65 millions au département de biologie végétale.  Seulement, pour Libération qui a parlé avec un inspecteur général, le «virement est porté disparu». Une affirmation que les communicants de la mairie ne peuvent entendre. Dans un communiqué, ils détaillent chronologiquement les faits et photo à l’appui. « C’est le 20 juin 2016 que les services financiers de la ville de Dakar ont, par courriel, saisi la Société Générale des Banques du Sénégal pour vérification de ce qu’il est advenu du montant de 69.664.866 FCFA viré le 30 juin 2015 sous le N° BV121290. Après vérification ladite banque a reconnu dans sa réponse en date du 22 juin 2016 que le montant a été, par inadvertance  »indûment crédité dans le compte de ENEA à la date du 20/07/2015 ». Dans un autre mail en date du 24 Juin 2016 la SGBS confirme  »avoir bien reçu la somme de 69.664.866 FCFA encaissée par notre banque le 30 juin 2015 sous le N° BV1212290 dans notre compte tenu auprès de la BECAO. Ce BV devait nous servir à créditer les comptes des bénéficiaires suivants (…) Jardin Botanique (DBV) 65.000.000 ». La banque d’ajouter :  »Les vérifications effectuées par nos services nous ont permis de constater qu’à la suite d’une erreur de manipulation, la somme de 65.000.000 F CFA initialement destinée aux Jardins Botaniques (DBV) a été viré par inadvertance sur le compte de ENEA. Nous avons entamé les démarches pour procéder au recouvrement des sommes indument perçues par l’ENEA afin de pouvoir régulariser le compte DBV ». Le 27 décembre 2016, un avis de crédit vient confirmer le versement du montant dans le compte des Jardins Botaniques. Dans un courriel la Société Générale des Banques du Sénégal informe la ville de Dakar  »de la régularisation du virement de 65 millions dans le compte des Jardins Botaniques comme initialement demandé. La banque ajoute  »nous vous présentons toutes nos excuses pour le retard apporté au traitement de ce virement » ».

Pour la cellule de communication de la mairie «cette vérité, l’auteur de l’article ne pouvait pas l’ignorer, mais il participe à la conspiration politique dont est victime le Député-maire de la ville de DAKAR Khalifa Ababacar SALL et confirme si besoin en est la théorie de la cabale politique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here