PARTAGER

La musique africaine est en deuil avec la disparition de Mory Kanté. Le virtuose guinéen, qui a marqué l’histoire musicale du continent avec son titre «Yéké Yéké», vendu à des millions d’exemplaires, est mort vendredi dernier à Conakry. Le Président Macky Sall, le ministre de la Culture et de la communication, Youssou Ndour et Baba Maal, lui ont tous rendu hommage.

Le virtuose de la kora, Mory Kanté, a tiré sa révérence vendredi dernier à l’âge de 70 ans. Une perte qui a suscité de nombreuses réactions, jusqu’à la plus haute autorité du pays. Sur son compte twiter, le Président sénégalais écrit que : «L’Afrique vient de perdre un de ses dignes fils, une icône de sa culture.» Macky Sall salue en Mory Kanté «un artiste talentueux, créateur de sons et de rythmes, ambassadeur de son pays et de l’Afrique». A sa suite, c’est le ministre de la Culture et de la communication, Abdoulaye Diop, qui a adressé un message de condoléances à son homologue, Sanoussy Bantama Sow Monsieur, ministre des Sports, de la culture et du patrimoine historique de la République de Guinée. «C’est avec fierté, en effet, que toute l’Afrique a suivi et s’est reconnue dans ce griot qui symbolisait à la perfection son génie et son talent. Je veux dire qui était porteur de ce projet prométhéen qu’il partageait avec quelques-uns des géants de notre musique : insuffler aux mélodies universelles le rythme envoûtant généré par des instruments tels que la kora, fruits de notre empreinte créatrice», écrit-il. Abdoulaye Diop rappelle que Mory Kanté est surtout connu pour sa chanson Yéké Yéké, qui a pénétré tous les foyers en Afrique avant de devenir numéro un dans plusieurs pays européens en 1988.

Youssou Ndour et Baba Maal
La disparition de Mory Kanté a aussi fait réagir les grands artistes sénégalais. Youssou Ndour et Baba Maal ont exprimé leur tristesse. «J’ai appris avec consternation le rappel à Dieu de mon frère aîné et référence, Maître Mory Kanté. Je ressens un énorme vide aujourd’hui avec le départ de ce baobab de la culture africaine», a réagi dans un tweet, le Roi du Mbalakh Youssou Ndour. «Nous venons de perdre l’un des pionniers de la world musique, Mory Kanté, notre grand frère a ouvert la voie qui nous a tous permis de nous hisser au plus haut sommet de l’industrie de la musique», a dit Baaba Maal à son tour dans un témoignage transmis à l’Agence de presse sénégalaise (Aps).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here