PARTAGER

Si de bonnes choses ont été relevées en sport au cours de l’année 2016, avec en foot le sacre des Lions du beach soccer et celui des U20 au tournoi de l’Uemoa, il faut noter que les polémiques nées de la disqualification des Lionnes du handball et de l’affaire de l’arbitre ghanéen sont venues refroidir ces moments de joie.

Arbitrage scandaleux de Joseph Lamptey
En cette année 2016, les Sénégalais ne sont pas près d’oublier le match de foot Afrique du Sud-Sénégal joué à Polokwane et comptant pour les éliminatoires aller du Mondial 2018. Une rencontre marquée par l’arbitrage scandaleux du Ghanéen Joseph Odartei Lamptey.
Animé par la seule intention de nuire les espoirs de toute une Nation, Lamptey a réalisé l’une des pires prestations de sa carrière. En plus de nombreuses décisions et fautes inexistantes à l’encontre de l’Equipe sénégalaise, il a offert gracieusement un penalty à l’Afrique du Sud. Donnant un coup de pouce aux Bafana Bafana qui vont finalement s’imposer sur le score de deux buts à un et se relancer dans la compétition après un nul à Ouagadougou face au Burkina Faso (2-2).
Une prestation honteuse qui va avoir raison du juge central qui sera suspendu 6 mois par la Caf et rayé de la liste des arbitres retenus pour la Can 2017.

Suspension de dirigeants sénégalais par la Fifa
En plus de cette sanction contre l’arbitre ghanéen, la Fifa a suspendu deux responsables de la Fédération sénégalaise de football pour indiscipline. Le vice-président, Abdoulaye Sow, et le manager de l’Equipe nationale, Lamine Diatta. Ces derniers ont été interdits d’accès au vestiaire et de banc de touche pendant un match en plus du paiement d’une amende de 5 000 francs suisses. Il est reproché aux officiels sénégalais, «un comportement agressif et un manque de fair-play» à l’encontre de l’arbitre ghanéen à la fin du match contre l’Afrique du Sud.

Incident Guinée-Sénégal (U17) à Conakry
Parlons de la petite catégorie pour noter un autre incident concernant les U17 de Aly Male qui jouaient contre la Guinée à Conakry en éliminatoire de la Can 2017 de ladite catégorie. Une rencontre houleuse où le public du stade de Conakry s’est mis en évidence en envahissant le terrain alors que les jeunes Sénégalais menaient 1-0. Motif : ils recherchaient des gris-gris dans les buts des Lionceaux. La suite sera terrible pour les gamins de Aly Male, battus 0-1 à Dakar, et qui vont se faire rejoindre à la marque (1-1), avant d’être éliminés. Par la suite, la Fédération va déposer une réserve sur un joueur guinéen pour fraude sur son âge. Avant d’être déboutée par la Caf qui n’a pas jugé utile de sanctionner l’envahissement de la pelouse par le public guinéen.

Disqualification des Lionnes du handball de la Can et du Mondial
Changeons de discipline pour parler de handball. Là, le Sénégal va connaître une autre désillusion avec les Lionnes engagées à la Can 2016 en Angola.
Après un parcours remarquable, elles se hissent en finale en sortant la championne d’Afrique en titre, la Tunisie. Mais coup de théâtre : les filles de Bougeant vont être disqualifiées de la Can 2016 et du Mondial 2017.
A l’origine de cette disqualification, une évocation des dirigeants tunisiens sur la joueuse binationale Doungou Camara. La Tunisie considérant que l’une des révélations de la Can est «inéligible».
Déboutés en première instance, les Tunisiens auront gain de cause  en appel devant la Fédération internationale qui s’est appuyée sur l’article 6.1 du Code d’admission pour tout handballeur souhaitant jouer sous une autre nationalité et qui stipule : «Trois ans avant leur convocation pour l’Equipe nationale en question, ils (les joueurs concernés) ne doivent avoir joué dans aucune Equipe nationale d’un autre pays lors d’un match officiel. Sont considérés comme matchs officiels les matchs de qualification pour un Championnat continental, les matchs d’un Championnat continental, les matchs de qualification pour un Championnat du monde et des Jeux olympiques, les matchs d’un Championnat du monde et de Jeux olympiques.» Une disposition qui, selon la Fédération internationale, n’a pas été respectée par Doungou Camara qui a joué en 2014 le Mondial junior avec la France et qui ne devait être qualifiée qu’en… juillet 2017. Décidée à ne pas se laisser faire, la Fédération sénégalaise de handball a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (Tas).

Performances
Des éclaircies chez les Lions du beach soccer et les U17
Malgré toutes ces polémiques, le sport sénégalais a enregistré de bonnes performances. C’est le cas avec l’Equipe nationale des moins de 20 ans, vainqueur du tournoi de l’Uemoa avec un parcours sans faute des gamins de Joseph Koto, marqué par autant de victoires en autant de sorties.
Il en est de même pour l’Equipe nationale de beach soccer, championne d’Afrique pour la quatrième fois. Sur les terres de Lagos, les «Lions de plage» ont une fois de plus étalé leur classe en imposant leur suprématie dans une discipline qu’ils rêvent désormais de conquérir sur le plan Mondial. Et cela, après une place de quart de finaliste. Qualifiés pour la prochaine Coupe du monde, prévue au Bahamas en 2017, ils auront l’occasion de rivaliser avec les grands de la planète.

Gorée championne… 32 ans après
A noter enfin le parcours sans faute des Lions de Aliou Cissé durant les éliminatoires de la Can 2017. Le Sénégal étant la seule équipe à avoir réalisé une telle performance dans la compétition. Suffisant pour nourrir beaucoup d’espoirs pour la phase finale de la Can prévue dans quelques semaines au Gabon. Au niveau local, à noter le sacre historique de l’Us Gorée. Les insulaires ayant remporté le championnat de football… 32 ans après.

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here