PARTAGER

Pour la 4e fois de sa carrière, Ronaldo remporte le Ballon d’or. La star du Real Madrid devance son rival Lio­nel Messi classé 2e et qui compte 5 distinctions à son palmarès. Le Français Antoine Griezmann complète le podium.

Sans grande surprise, Cris­tiano Ronaldo a été élu Ballon d’or 2016 par France Football ce lundi. Le magazine français a dévoilé le lauréat à la fin d’un classement final qui a débuté hier en début d’après-midi par la 17e position. Comme attendu, le Portugais est donc sacré devant son rival Lionel Messi classé 2e et qui compte 5 distinctions à son palmarès. Le Français An­toine Griezmann complète le podium. Luis Suarez termine 4e et Neymar 5e pour compléter le Top 5.
L’ancien joueur de Manchester United aura inscrit jusque-là en 2016, 51 buts en 55 matchs, délivré 17 passes décisives et remporté la Ligue des champions et l’Euro. Actuellement au Japon pour le Mondial des clubs, le natif de Madeire court après un nouveau trophée.

Ronaldo : «Ce 4e Ballon d’or c’est comme si c’était le 1er»
«C’est un honneur de recevoir mon 4e Ballon d’or. C’est comme si c’était le premier. Je remercie tous mes coéquipiers, le Real Madrid, la sélection portugaise. Je ferai de mon mieux pour gagner à nouveau. Je suis heureux de cet instant et je profite. Je préfère profiter de ce moment, car ce n’est pas facile de gagner un Ballon d’or», a confié Ronaldo, dans une interview enregistrée sur la chaîne L’Equipe.

Aubameyang 11e, Mahrez 7e
Du côté des Africains, Pierre-Emérick Aubameyang pour sa première nomination au Ballon d’or termine 11e devant notamment Zlatan Ibrahimovic (13e), Paul Pogba (14e), Luka Modric, Dimitri Payet et Toni Kroos (tous trois 17e aexquo). Quant à Ryad Mahrez, tout juste primé joueur africain de l’année par la BBC, il occupe le 7e rang, soit le meilleur classement pour un Africain depuis le Came­rounais Samuel Eto’o (5e) en 2009. Il devance son coéquipier à Leicester, Jamie Vardy, (8e), Pepe (9e) et Buffon (9e).

Patrick Kluivert, dirigeant du Psg : «Si j’avais pu choisir une autre équipe, je l’aurais choisie. Le Barça, c’est le Barça, c’est une grande équipe. On a déjà fait de grands matchs contre eux. Nous avons une grande équipe, il faudra jouer sur nos qualités. Le retour sera le plus important. Notre objectif est de voir notre équipe se mettre en place. Nous devons rester unis, c’est le plus important. On sait qu’on joue une équipe très forte, mais le Barça sait aussi que ce ne sera pas un match facile».

Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco : «C’est dur. Manchester City est bien évidemment favori. On n’a pas de pression, donc on peut jouer notre meilleur football. Contre Arsenal, nous n’étions pas non plus favoris (l’Asm avait éliminé les Gunners en 2014/15 à ce stade de la compétition). On avait créé l’exploit, alors pourquoi pas une deuxième fois, à nouveau en Angleterre ? Monaco a beaucoup de qualités, on joue bien, donc pourquoi pas ? On est la meilleure attaque d’Europe, on marque des buts, il faut juste aller là-bas sans peur et jouer notre football. On ne sait jamais. Ça sera une belle affiche».

Avec Francefootball.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here