PARTAGER

Sadio Mané a été élu par l’Union des confédérations sportives africaines «Meilleur sportif africain». Une distinction qui tombe dans un contexte particulier et que le ministre des Sports et le président de la Fédération sénégalaise de football ont eu à magnifier hier.

L’Union des confédérations sportives africaines a décerné ce week-end le prix du «Meilleur sportif africain» à l’attaquant sénégalais de Liverpool, Sadio Mané, a annoncé la Fédération sénégalaise de football (Fsf). La cérémonie qui s’est tenue au Caire avait regroupé une cinquantaine de Confédérations sportives du continent dans le cadre d’un séminaire sur le thème : «La corruption en matière de sport.»
Selon les responsables du sport africain, cette distinction est un témoignage et une reconnaissance de la valeur sportive de l’international sénégalais, classé 4e lors du dernier Ballon d’Or Fifa, remporté par Lionel Messi. Et cela, à près d’un mois de la désignation du Ballon d’Or Africain, prévu le 7 janvier prochain, en Egypte.
C’est dans cette optique que le président de la Fédé foot, Me Augustin Senghor, et les membres du Comité directeur ont présenté hier au ministre des Sports, Matar Ba, la distinction ainsi que le Trophée dédié reçus par le président de la Con­fédération africaine d’escrime.
Une occasion pour Me Senghor de se réjouir «de la belle surprise faite. Quand on a la chance d’avoir l’Union des confédérations sportives africaines qui a décidé de dédier à Sadio Mané cette distinction, cela veut tout dire. Il était donc important qu’on partage cela avec les populations sénégalaises». Le président de la Fédé de révéler que Sadio Mané «s’est réjoui de la distinction, mais également a salué le fait que le ministre puisse recevoir son trophée ici en son nom».
Une récompense de bon augure pour la suite, selon le patron du foot sénégalais, à l’image du prochain Ballon d’Or africain. «Nous espérons simplement que ce sera un viatique sur quelque chose de plus grand. Bientôt, il y aura la désignation des Caf Awards. Sadio a toujours été deuxième ces dernières années ; nous espérons le voir sur la plus haute marche du podium le 7 janvier. C’est plus qu’un vœu, c’est une ambition. Et je pense qu’aujourd’hui, Sadio a tellement donné au Sénégal, que nous devons tous le porter pour qu’il puisse atteindre cet objectif. Et je pense que dans les prochaines années, le football sénégalais, grâce à Sadio, sera au firmament du football mondial, avec ses coéquipiers», prédit Me Senghor ; non sans rappeler que «les résultats individuels et collectifs sont le fruit de l’accompagnement et des efforts du ministre des Sports».

Matar Ba salue «la planification et l’anticipation» entre la Fédé et son ministère
Pour Matar Ba, cette distinction n’est nullement le fruit du hasard. «Pour la 6e fois consécutive, l’Anps a fait un choix sur Mané. Aujourd’hui, c’est l’Afrique tout entière qui lui décerne un trophée identique au Ballon d’Or africain. Nous espérons qu’il aura le véritable Ballon d’Or africain dans quelques jours.»
Rappelant les ambitions qui animent la tutelle et la Fédération sénégalaise de football, le ministre s’est félicité des résultats enregistrés ces dernières années, soulignant qu’il s’agit simplement des conséquences d’une parfaite entente articulée dans «la planification et l’anticipation».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here