PARTAGER

Ayant été distingué dans deux institutions dont les deux hommes d’Etat ont été membres à des titres divers, Macky Sall semble s’être distingué plus que ses deux compatriotes.

La journée d’hier a été bien remplie pour le Président Macky Sall qui a été fait tour à tour Docteur honoris causa du Centre national des arts et métiers (Cnam) de Paris, et membre associé de l’Académie des sciences d’outre-mer, dans la capitale de la France. Au cours de ces deux cérémonies qui se sont déroulées respectivement le matin et l’après-midi, le chef de l’Etat sénégalais a éclipsé deux Premiers ministres du Sénégal, un ancien, Abdou Diouf, ainsi que l’actuel, Mahammad Boun Abdallah Dionne.
En effet, Macky Sall a éprouvé un plaisir particulier à rappeler que son chef de gouvernement et ami Boun Abdallah est passé par cet établissement : «Une autre raison, encore plus personnelle, me lie à votre établissement. C’est ici qu’a été formé mon Premier ministre Mahammad Dionne. Il a été formé à l’Institut informatique d’entreprises, alors rattaché au Cnam, avant de prendre son envol pour devenir l’Ecole nationale supérieure d’informatique.» Il ajoutera à l’égard de Olivier Feron, l’Admi­nistrateur général du Cnam : «Monsieur le président, je puis vous assurer que vous m’avez donné un excellent Premier ministre.» Bien qu’absent de Paris, le Premier ministre aura dû se sentir rassuré sur son avenir à la tête du gouvernement.
A l’Académie des sciences d’outre-mer, en présence du Président François Hollande et de l’ancien chef de l’Etat sénégalais Abdou Diouf, par ailleurs membre de l’Académie des sciences d’outre-mer, Jacques Godfrain, ancien ministre français sous un des gouvernements de Jacques Chirac, a salué le président de la République en insistant sur ses qualités d’homme qui lui ont permis de se forger une personnalité qui lui permet d’orienter avec détermination son pays sur les voies du progrès. L’ancien homme politique a indiqué que Macky Sall est venu au monde le même jour où Abdou Diouf est devenu gouverneur dans le Sine Saloum. Et quand on en juge par le parcours des deux hommes, on peut imaginer qui a le mieux usé des opportunités que le poste de chef de l’Etat lui a offertes.
Dans les deux institutions, s’il a été fait mention de sa formation initiale universitaire de géologue, ce fut pour souligner qu’elle ne lui a pas empêché de mener une carrière politique très riche, gravissant plusieurs échelons pour arriver au sommet de l’Etat dans son pays.
Pour sa part, Macky Sall, se déclarant très ému et honoré de recevoir les distinctions qui lui ont été accordées, a dit vouloir profiter de ces nouvelles relations pour aider à la formation des ressources humaines dans son pays, afin d’accompagner le développement du pays à travers le Plan Sénégal émergent (Pse).
Il a notamment affirmé que pour transformer l’économie de manière durable, il faut des ressources humaines de qualité, aptes à satisfaire les besoins du marché de l’emploi et à animer tous les domaines d’activité qui favorisent le développement. «C’est ce que nous recherchons à travers le renforcement du quantum horaire des filières scientifiques et techniques et la mise en place d’enseignements techniques et professionnels axés sur une formation duale alliant les études à la pratique».
En marge de la distinction honoris causa de Macky Sall, le ministre Mary Teuw Niane a signé une convention de partenariat avec l’une des institutions du Cnam, l’Institut national des techniques économiques et comptables et l’Ucad-Ept, pour la formation en gestion et comptabilité. Macky Sall a estimé que «ce qui se fait si bien ici correspond si bien à la vision que j’ai d’un Sénégal émergent, doté de meilleures ressources humaines pour porter en avant sa marche vers le développement et la prospérité».

mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here