PARTAGER

Le Covid-19 a «impacté négativement» tous les secteurs d’activités dans le monde. Comptant plus d’une centaine de cas positifs sous traitement, le Sénégal connaît des restrictions prises par le chef de l’Etat avec un couvre-feu qui débute à partir de 20h pour limiter la propagation du coronavirus. Pour ce faire, le président de la République a pris la décision de subvenir aux besoins en alimentation des populations. Alliant l’acte à la parole, le Président Macky Sall a procédé samedi au lancement officiel du convoyage à l’intérieur du pays des 140 mille tonnes de vivres destinés aux ménages ciblés dans le cadre du Plan de résilience contre les effets du coronavirus. La plateforme logistique du Port autonome de Dakar, située derrière la Marine nationale, a servi de départ à des camions remplis de tonnes de sacs de riz.
Doté d’une enveloppe de 69 milliards de francs, ce programme initié par le chef de l’Etat est tiré du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du coronavirus (Force Covid-19) au bénéfice d’un million de ménages issus des 555 communes sur les 557 que compte le pays. «Les forces de défense et de sécurité vont accompagner tout le processus jusqu’à la destination finale», réaffirme le président de la République.
«C’est une grande opération logistique puisque pour la première fois, le Sénégal va organiser une opération de distribution de plus de 100 mille tonnes de denrées alimentaires pour un million de ménages et dans les villages les plus reculés du pays», souligne le chef de l’Etat, un masque au visage pour barrer la route au Covid-19 qui affiche sa satisfaction de voir l’implication de l’Administration territoriale, des élus locaux et de la société civile dans ce plan de résilience contre l’impact du coronavirus sur les foyers.
Le ministre du Développement communautaire et de l’équité sociale, Mansour Faye, de faire dans l’assurance en soutenant que «tout le processus de distribution de l’aide alimentaire aux nécessiteux sera assuré dans une semaine».
Le ministre de rappeler que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de l’opération. Cela, de concert avec l’Administration territoriale, les collectivités locales, la société civile, l’Armée, la gendarmerie et la police. En plus des magasins de la sécurité alimentaire où seront parqués ces vivres, Mansour Faye souligne que les hangars de l’Armée serviront de lieux pour stocker une partie de ces denrées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here