PARTAGER
Le ministre Mansour Faye remettant des kits alimentaires à Salémata.

Après la banlieue dakaroise, Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale et son équipe étaient lundi dernier, à Salémata dans la région de Kédougou, afin de lancer la distribution des kits alimentaires destinés. Dans la commune, 555 ménages ont reçu leurs kits.

Le ministre du Dévelop­pement communautaire, de l’équité sociale et territoriale poursuit ses tournées à travers les collectivités pour non seulement s’enquérir des dispositifs mis en place pour une distribution transparente de l’aide alimentaire, mais également procéder au lancement de la phase test. Ainsi, après la banlieue dakaroise, Mansour Faye a été lundi dernier, à Salémata, dans la région de Kédougou.
En procédant au lancement dans le département de salémata comme phase test, le ministre du Développement communautaire suit une feuille de route bien déclinée par le chef de l’Etat, Macky Sall. Le département de Salémata compte aujourd’hui, 2886 bénéficiaires dont 499 par rapport à l’extension. La commune de Salémata a reçu ses kits en phase test pour 555 ménages bénéficiaires. «Ces kits sont constitués de 2 sacs de riz de 50 kg, de 10 litres d’huile, de 10 kg, de pâtes alimentaires, de 10 kg de sucre et un paquet de 18 morceaux de savon pour un coût évalué par kit à 66 000 de francs Cfa», a précisé Mansour Faye.
Il faut dire que ce lancement de la campagne a eu lieu à Salémata à la suite de la stabilisation et validation des listes des ménages. Le même processus se poursuivra dans les autres départements et communes de la région, assure le ministre.
A Kédougou, le ministre et sa délégation se sont rendus au magasin de stockage du Commissariat à la sécurité alimentaire pour s’assurer de l’arrivée à destination des vivres. Cette activité gouvernementale répond à la volonté du chef de l’Etat Macky Sall de fournir une aide alimentaire conséquente aux familles vulnérables ou impactées par la pandémie du Covid-19 sur toute l’étendue du territoire national. Et c’est une enveloppe de 69 milliards de francs Cfa qui est consacrée à l’achat des vivres pour 1 million de ménages (y compris les daraas), ciblant rigoureusement les plus pauvres. Un montant issu du Programme de résilience économique et sociale financé à hauteur de 1000 milliards de francs Cfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here