PARTAGER

La distribution des vivres destinés aux couches impactées par le Covid-19 va débuter aujourd’hui dans les communes pilotes de Guinaw Rail Sud et de Yenne. Le point sur le convoyage, le stockage des vivres sur l’ensemble du territoire, le ciblage des bénéficiaires et la distribution des kits alimentaires a été fait hier. Il s’agit d’une aide alimentaire au profit de 1 million de ménages, représentant environ 8 à 10 millions de Sénégalais.

Dès aujourd’hui, certains ménages cibles de Guinaw Rail et de Yenne vont recevoir leur kit alimentaire dans le cadre de l’assistance apportée par l’Etat aux populations. Le convoyage des denrées à destination des populations affectées par le Covid-19 se poursuit. A la date d’hier, un total de 38 mille 754,8 tonnes de riz dont 3 094 tonnes chargées sur un navire de la Cosama a été acheminé dans plusieurs régions et départements de l’intérieur du pays. Parmi ces destinations, il y a Ziguinchor, Bignona, Ous­souye, Kolda, Diourbel, Bambey, Thiès, Mbour, Tivaouane, Kao­lack, Nioro, Kédougou, Sale­mata, Tambacounda, Bakel, Dagana, Podor, Matam, Louga, Kébé­mer, Linguère, pour un total de 38 mille 041,3 tonnes de riz. Cela, Dakar, Guédia­waye, Piki­ne et Rufisque non comprises.
Le ministère du Dévelop­pement communautaire, en charge de cette distribution, a mobilisé pour le convoyage 888 camions dont 35 de l’Armée, 171 du Collectif des transporteurs et 8 du Csa. Pour ces opérations de convoyage, l’escorte est assurée par la gendarmerie et la programmation des chargements par l’Armée, a déclaré le secrétaire général dudit ministère. Ce dernier faisait hier le point sur les opérations relatives à l’aide alimentaire dans le cadre du plan de riposte «Force-Covid-19».
Mme Rachelle Coly Boucal a informé que la distribution va débuter aujourd’hui dans les communes pilotes de Guinaw Rail Sud et de Yenne. Déjà, les dispositions sont prises par les autorités administratives et progressivement, ce sera le cas dans toutes les régions, a-t-elle assuré. «Tout comme le ciblage, la distribution est aussi organisée par un comité de distribution supervisé par le commandant de zone militaire dans chaque région, avec une sécurité assurée par la police et la gendarmerie, selon leur zone de compétence», a insisté la secrétaire générale du ministère dirigé par Mansour Faye. Selon toujours elle, les services sanitaires sont aussi impliqués par rapport au respect des prescriptions liées à la lutte contre la contamination. Et s’agissant de la sélection du million de ménages, deux procédés ont été utilisés.
Il y a d’abord la prise en compte des chiffres du Registre national unique (Rnu) qui recense 588 mille 045 ménages répartis dans toutes les régions et les communes du Sénégal parmi les plus vulnérables, mais aussi le ciblage communautaire qui concerne 411 mille 955 ménages. Ce ciblage, d’après elle, se fait à partir d’un quota alloué à chaque commune, proportionnellement à la taille de sa population et à la carte de la pauvreté. Ce quota est ensuite éclaté entre les quartiers par le comité de ciblage de la commune, présidé par le maire et composé de toutes les sensibilités de la localité. Le tout sera validé par les gouverneurs de région. «L’architec­ture des différentes instances est ainsi faite pour garantir la transparence et amoindrir les risques d’erreurs de doublon, d’inclusion et d’exclusion. A ce jour, tous les comités, à toutes les échelles, sont déjà fonctionnels. Ces comités sont assistés par des vérificateurs recrutés parmi les acteurs porteurs de dynamique populaire, les relais communautaires, mais aussi les jeunes volontaires dans les quartiers», a-t-elle indiqué en gage de transparence. Et une fois que les listes sont stabilisées et validées, un bon d’enlèvement est délivré à chaque bénéficiaire, a précisé Mme Boucal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here