PARTAGER

C’est fini entre le Mcss, le Psdr/jant bi et le Mouvement des Indignés du Sénégal et le Fpdr. Après leur désaccord et leurs «atta­ques» contre Mankoo qui a accepté de rencontrer le président de la République, la conférence des leaders considère qu’ils se sont auto exclus.

Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) est la première «victime» de la rencontre entre le chef de l’Etat et la coalition Mankoo wattu senegaal. Cette coalition qui regroupe le Pds, Aj/Pads et autres s’est réunie hier pour statuer sur les cas de certains de ses membres qui n’étaient pas d’accord avec la démarche de Mankoo, donc la leur. Ainsi «à l’unanimité», souligne un communiqué,  « Ablaye Mamadou Guissé du Mcss, Ousmane Faye du Psdr/jant bi et Pape Makhtar Diallo du Mouvement des Indignés du Sénégal se sont auto exclus du Front patriotique pour la défense de la République». Pour la conférence des leaders, les concernés, «de manière répétitive, se consacrent à des attaques systématiques contre l’opposition plutôt que de s’en prendre au régime en place». Le Pds et ses alliés d’ajouter : «Le Fpdr se voit obligé de mettre en œuvre les dispositions pertinentes de son code de conduite qui stipule dans son engagement 1 alinéa 2 ce qui suit : «Les membres du Front s’abstiendront de toute manœuvre déloyale ou déclaration intempestive susceptible de saper la cohésion et la crédibilité du cadre.» Ou encore le 5ème alinéa de cet engagement 1 qui précise : «S’excluerait également d’elle-même, toute personne ou partie prenante dont les intérêts politiques sont en opposition avec  ceux du Fpdr.»
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here