PARTAGER

La situation des toilettes de l’école élémentaire publique Salif Ndongo de Djidah Thiaroye Kao est indescriptible. La fosse septique s’étant effondrée depuis des mois, les 1 000 élèves de l’école sont aujourd’hui dans une situation totalement insupportable. Suffisant pour qu’une alerte soit lancée à l’endroit des bonnes volontés. Un appel qui a fait réagir le directeur de l’Agri­culture, Omar Sané, par ailleurs coordonnateur du mouvement Grab (Groupe de réflexion et d’action de l’émergence des banlieues). Ce dernier, après une visite des lieux, a offert 5 tonnes de ciment pour la reconstruction des toilettes de cet établissement avant de promettre un soutien financier. «Etant conscients de la situation actuelle, nous nous sommes constitués en Groupe de réflexion et d’action de l’émergence des banlieues (Grab). Nous sommes un groupe de cadres qui est ici en banlieue. Lorsque nous avons été au courant, nous avons décidé d’offrir 5 tonnes de ciment. Et d’autres mesures supplémentaires sont prévues aussi», dit le directeur de l’Agriculture.
Pour leur part, les parents d’élèves ont félicité Malal Diallo, conseiller municipal, qui a pris la situation à bras-le-corps. «Vous vous rendez compte, plus de 1 000 élèves vivent une situation difficile. D’habitude, ces enfants faisaient leurs besoins dans les maisons environnantes», soutient Ousmane Thiam, parent d’élève. En attendant que ces toilettes puissent être construites, ils devront prendre leur mal en patience.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here